Partagez sur

Partagez sur

Actualité en Guadeloupe, Martinique, Guyane et dans la Caraïbe !

Guadeloupe. Droit de réponse de Badi Faddoul

Conseiller Municipal Elu à la Chambre de Commerce et d'Industrie des Iles de Guadeloupe Président de la commission des relations avec les Collectivités et les Administrations Membre du Conseil de Surveillance de Guadeloupe Port Caraïbes

Droit de réponse de Badi Faddoul

4/5

Pointe-à-Pitre. Samedi 29 avril 2023. CCN. Au lendemain du-Conseil municipal-« marron » de la ville de Pointe-à-Pitre le 26 avril dernier, le maire a été interviewé par Christophe LANGLOIS dans le cadre de l’émission PARLONS VRAI.

Le maire a tout d’abord reconnu que la ville se portait mieux grâce aux soutiens financiers significatifs apportés par l’Etat et de la vente des bijoux de famille. Il a bombé le torse dans la mesure où cette manne providentielle lui a permis d’assurer la promotion de 240 agents municipaux et de régler des dettes fournisseurs (acheter des voix tient lieu de programme politique).

Nous ne pouvons que nous réjouir pour les Pointoises et les Pointois que l’Etat assume ses responsabilités.

Cependant, nous sommes tenté de demander quand le maire remplira t’il courageusement sa part du contrat ? En répondant aux besoins primaires des administrés. Comme par exemple effectuer régulièrement les opérations de nettoiement des espaces publics et des voiries (en lieu et place des opérations de communication) ; assurer l’écoulement des eaux usées en faisant déboucher les canalisations ; en rendant compatibles les horaires d’ouverture des services municipaux avec les attentes des administrés ; en traitant les nuisances et agressions provoquées par les SDF ; en mettant définitivement un terme à la concurrence déloyale organisée par les pacotilleuses, etc. Autant de dossiers qu’il s’était engagé à régler lors de la campagne électoral.

Mais non, le maire préfère les invectives et les provocations. Il ne se sent jamais autant courageux que lorsque ses adversaires ne sont pas présents pour répondre à ses accusations gratuites. Contrairement à ses mensonges l’opposition municipale n’a pas « fui par honte » son simulacre de démocratie le 26 avril dernier, mais parce qu’il avait lui- même annoncé qu’il n’avait pas le quorum ; chose qu’il a fini par admettre, toute honte bue, en convoquant un nouveau Conseil municipal le jeudi 4 mai.

Après avoir démissionné de la majorité municipale pour cause d’absence de courage politique de la part du maire et au regard de son comportement d’apprenti-dictateur, le maire pense m’atteindre en déclarant que j’ai rejoint le camp BANGOU. Sa vision simpliste et binaire ne lui permet pas de comprendre les subtilités de la vie car je ne suis pas un professionnel de la politique mais un chef d’entreprises confirmé.

Et puis, le maire pense peut-être que tout le monde a oublié qu’il a lui-même contribué à l’élection de son prédécesseur à 2 reprises, en 2008 et en 2014, dans des conditions douteuses.

Fait à Pointe-àPitre, le 28 avril 2023

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ccnfirst.COM

Bienvenue sur le portail

Actualité, Événements,
Bons plans des Îles du Sud
Les acteurs du développement
de la Guadeloupe de demain.
Le festival de la
bande-dessinée et du manga .
Portail Caribéen
Média et Com