Partagez sur

Partagez sur

Actualité en Guadeloupe, Martinique, Guyane et dans la Caraïbe !

Cuba. Les États Unis n’ont pas autorisé l’exportation de matériel médical

America TV diffuser récemment informations qualifié par le gouvernement cubain de fausses, sans fondement ni preuves sur la soi-disant autorisation du département du commerce des États-Unis (USA) pour l'exportation de matériel médical à Cuba, en 2023, pour une valeur de plus de 8000 millions de dollars.

Cuba : Les États-Unis n'ont pas autorisé l'exportation de matériel médical vers Cuba

4/5

La Havane. Lundi 19 février 2024. CCN/Bolivarinfos/ Françoise Lopez. America TV diffuser récemment informations qualifié par le gouvernement cubain de fausses, sans fondement ni preuves sur la soi-disant autorisation du département du commerce des États-Unis (USA) pour l’exportation de matériel médical à Cuba, en 2023, pour une valeur de plus de 8000 millions de dollars.

Armando Garrido Beracierto, président de la Sociedad Mercantil Importadora y Exportadora de Productos Médicos (MediCuba S.A.), a déclaré que ces informations, en plus d’être fausses et malveillantes, visent à détourner l’attention des pressions générées par le blocus économique, commercial et financier imposé par les États-Unis à l’île qui entrave souvent l’acquisition de médicaments et de fournitures nécessaires aux soins de la population.

Il a affirmé lors d’une conférence de presse que ce récit est destiné à montrer l’inefficacité interne comme la cause de la pénurie pour nier le fait qu’actuellement, aucune entreprise pharmaceutique étasunienne  n’a de lien commerciaux ou financiers avec Cuba, suite à la politique de harcèlement et à l’inclusion unilatérale de Cuba dans la liste des Etats qui soutiennent le terrorisme.

Il a précisé que cette entité a contacté l’année dernière 69 entreprises auxquelles elle a demandé de faire des affaires avec elles, et que seulement 5 ont répondu : 3 ont refusé et 2 ont accepte mais sans s’incorporer au portefeuille de fournisseurs qui compte plus de 500 partenaires.

Ceci, ajouté à l’absence d’accès au crédit et à la persécution des transactions financières et bancaires fait que, même lorsque les ressources monétaires sont disponibles, on ne peut parfois pas respecter les accords signés ou accéder à certains produits ou à certains marchés et cela augmente les tensions dans la chaîne logistique avec une augmentation du prix du fret et des coûts supplémentaires pour les importations, a-t-il précisé.

Par exemple, à Cuba, 220 000 patients qui ont besoin d’insuline sont identifiés et on destine environ 3 500 000 $ à garantir trois mois de couverture. C’est une conséquence évidente du blocus comme dans d’autres domaines de haute priorités comme le programme mère-enfant, le programme oncologique et la génétique, entre autres.

Cristina Lara Bantanzuri, directrice nationale de Medicamentos y Tecnologías Médicas  du ministère de la santé publique précise que la volonté et des efforts du pays pour obtenir tous tous les matériaux et toutes les fournitures nécessaires pour que l’industrie nationale couvre 62 % du cadre de base des médicaments à Cuba en mettant principalement l’accent sur les maladies les plus communes persistent mais n’est pas suffisante.

Elle a souligné que les chiffres diffusés par America TV sont non seulement disproportionnés et impossibles mais en contradiction avec les chiffres fournis dans des publications antérieures dans les comptes sur les réseaux sociaux de la représentation diplomatique nord-américaine à La Havane.

Les restrictions envers des supports de vente ou l’adjudication de produits pharmaceutiques vers Cuba persiste également et porte atteinte considérablement aux services, a-t-elle ajouté.

Source en espagnol :

https://www.resumenlatinoamericano.org/2024/02/17/cuba-desmienten-supuestas-autorizaciones-de-eeuu-para-exportacion-de-insumos-medicos-a-la-isla/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ccnfirst.COM

Bienvenue sur le portail

Actualité, Événements,
Bons plans des Îles du Sud
Les acteurs du développement
de la Guadeloupe de demain.
Le festival de la
bande-dessinée et du manga .
Portail Caribéen
Média et Com