Partagez sur

Partagez sur

Actualité en Guadeloupe, Martinique, Guyane et dans la Caraïbe !

Brésil. Réduction du nombre d’armes à feu détenues par des civils.

Le Brésil parvient à réduire le nombre d'armes à feu détenues par des civils

Le Brésil parvient à réduire le nombre d'armes à feu détenues par des civils

4/5

Brasilia. Samedi 17 février 2024. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. De 2019 à 2022, l’acquisition d’armes à feu au Brésil a explosé. Le président de l’époque, Jair Bolsonaro, a mis en œuvre des dizaines de mesures pour faciliter l’achat de ces engins, une situation qui a suscité des critiques et la peur d’une grande partie de la population en raison de l’augmentation de la violence.

En 2022, dernière année du mandat de Bolsonaro, l’organisation non gouvernementale Forum brésilien pour la sécurité publique a estimé qu’il y avait plus de quatre millions d’armes à feu entre les mains de civils dans la nation sud-américaine à ce moment-là.

 

Les données officielles ont révélé que les permis de port d’armes ont été multipliés par presque sept au Brésil pendant le mandat de l’ancien capitaine de l’armée.

En fait, le nombre de chasseurs, de tireurs sportifs et de collectionneurs, qui pouvaient légalement acheter des dizaines de ces engins, a augmenté de 473 % en quatre ans.

Les craintes du public se sont concrétisées. Selon les experts, le crime organisé s’est tourné vers ce groupe pour obtenir des armes légalement, tandis que les incidents violents et les accidents mortels liés à ces dispositifs ont augmenté.

L’arrivée de Luiz Inácio Lula da Silva à la présidence en janvier 2023 a changé le paronama. Il a démantelé la politique de Bolsonaro visant à assouplir l’utilisation de ces dispositifs.

En juillet dernier, il a signé un décret réduisant le nombre d’armes et de munitions aux mains des civils. Une autre mesure a augmenté les taux de l’impôt sur les produits industrialisés, qui taxe ces gadgets, munitions et autres dispositifs similaires.

Par ailleurs, selon un rapport du ministère de la justice et de la sécurité publique, 273 armes à feu ont été saisies en moyenne par jour en 2023.

La police fédérale souligne qu’il y a eu sans aucun doute une diminution du nombre d’armes, grâce aux plus grandes restrictions sur leur acquisition imposées par le nouveau gouvernement.

En outre, le nombre d’homicides dans le géant sud-américain a diminué de 6 % l’année dernière par rapport à 2022.

L’arrivée de Lula da Silva au palais du Planalto a mis fin à la tentative irresponsable de  Bolsonaro de transformer le Brésil en un autre États-Unis, un pays où la violence armée a coûté la vie à de nombreuses personnes et où de tels événements sont enregistrés dans les écoles et d’autres installations publiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ccnfirst.COM

Bienvenue sur le portail

Actualité, Événements,
Bons plans des Îles du Sud
Les acteurs du développement
de la Guadeloupe de demain.
Le festival de la
bande-dessinée et du manga .
Portail Caribéen
Média et Com