CCN – Caraib Creole News l L'actualité en Guadeloupe, Martinique et Guyane

Venezuela : Un représentant du Gouvernement vénézuélien arrêté illégalement par Interpol

Caracas. Dimanche 21 Juin 2020. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez.Le Gouvernement de la République Bolivarienne du Venezuela a eu connaissance de l’arrestation arbitraire du citoyen vénézuélien Alex Nain Saab par Interpol en République du Cap Vert. Ce fait viole le Droit International et les règles internationales et correspond parfaitement aux actions d’agression et de harcèlement du peuple vénézuélien entreprises par le Gouvernement des Etats-Unis d’Amérique pour affecter et interrompre de façon abrupte des démarches faites au nom du Gouvernement Bolivarien touchant le droit à l’alimentation, à la santé et à d’autres droits de base et fondamentaux du peuple du Venezuela.

Face aux restrictions qui ont été imposées illégalement par le Gouvernement des Etats-Unis au commerce et à l’économie du Venezuela, M. Saab Morán, en tant qu’agent du Gouvernement Bolivarien du Venezuela, se trouvait en transit en République du Cap Vert pendant une escale technique nécessaire à la poursuite de son voyage destiné à faire des démarches pour obtenir des aliments pour les Comités Locaux d’Approvisionnement et de Production (CLAP), ainsi que des médicaments, du matériel médical et d’autres biens à caractère humanitaire pour faire face à la pandémie de COVID-19.

En violation de toutes les règles et de toutes les procédures, M. Saab Morán a été arrêté illégalement par les autorités d’Interpol au Cap Vert le 1é juin bien qu’il n’y ait pour le moment aucun code rouge en vigueur dans le système de cet organisme de coordination de la police internationale. Après son arrestation arbitraire, le 13 juin, Interpol a émis un mandat d’arrêt anormal pour justifier son arrestation sans prendre en compte l’immunité diplomatique que le Droit International accorde à un agent d’un Gouvernement Souverain.

La République Bolivarienne du Venezuela informe qu’elle a engagé toutes les démarches adéquates par la voie diplomatique et légale pour que les Droits de l’Homme de M. Alex Saab ainsi que son droit inaliénable à être défendu soient respectés. C’est pourquoi, en strict attachement au Droit International et dans le cadre de l’amitié et des relations de respect que nous avons toujours eues entre les 2 nations, le Venezuela lance un appel à l’Etat capverdien à mettre en liberté le citoyen Alex Saab en facilitant son retour et en protégeant ses droits fondamentaux comme il se doit.

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

0