CCN – Caraib Creole News l L'actualité en Guadeloupe, Martinique et Guyane

Venezuela : Déclaration des communautés de l’état d’ Apure

Caracas. Samedi 22 janvier 2022. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. Nous, porte-parole de 36 conseils communaux et de 8 communes de la ville commune socialiste paysanne Simón Bolívar de la municipalité Páez de l’état d’ Apure, convoqués par notre auto-Gouvernement en session extraordinaire élargie face à l’incursion et à l’occupation de notre territoire par des hommes armés appartenant au TANCOL ELN depuis le 14 janvier de cette année, nous adressons au peuple vénézuélien, au Gouvernement bolivarien, à la direction nationale de notre parti, le PSUV, aux organisations communales et sociales du Venezuela et au monde pour déclarer ce qui suit :

1. Nous nous déclarons en résistance pacifique, démocratique etpatriotique contre l’occupation armée de nos terres, de nos fermes, de nos maisons, de nos chemins et de nos fleuves par des hommes armés appartenant au TANCOL ELN. Notre lutte sera pacifique parce que nous ne croyons pas à la violence comme forme de lutte. Nos armes seront la paix, nos symboles patriotiques, la raison et la vérité. Elle sera démocratique parce qu’elle se fera avec les gens, avec la mobilisation, en assemblée populaire, en exerçant la démocratie construite par le révolution bolivarienne pour résister à ceux qui pensent qu’il suffit d’une poignée d’hommes armés pour dominer un peuple. Et elle sera patriotique parce que notre lutte est une lutte contre l’incursion d’une force étrangère dans un but évidemment expansionniste qui, sous prétexte d’un internationalisme supposé, veut contrôler des territoires dans le pays, ce qui constitue une violation de la souveraineté du Venezuela inacceptable pour des patriotes

2. Nous nous déploierons sur le territoire de la ville commune socialiste paysanne Simón Bolívar pour réaliser des assemblées dans tous les conseils communaux et toutes les communes pour consulter les gens et construire le plan de résistance qui commence aujourd’hui. Nous irons sans armes et sans armes, nous brandirons la drapeau national et le drapeau de la paix. Et nous rendons responsable l’ELN de toute agression, de nos vies, de notre intégrité physique, de notre sécurité et de notre liberté.

3. Nous demandons à l’Assemblée Nationale de nommer une commission de députés pour vérifier les plaintes déposées par l’auto-Gouvernement et pour que l’enquête sur la situation dans la ville commune socialiste paysanne Simón Bolívar permette de faire des recommandations au Gouvernement bolivarien pour agir.

4. Nous exhortons le conseil législatif de l’état d’ Apure et les chambres municipales à tenir des sessions extraordinaires dans la ville commune pour constater la situation et faire des recommandations au gouverneur Eduardo Piñate pour aborder la situation.

5. Nous appelons le mouvement communal et social de tout le pays à la solidarité active avec la ville commune socialiste paysanne Simón Bolívar face à l’occupation armée de ce groupe TANCOL.

6. Nous exprimons notre soutien au Gouvernement, à la FANB et à l’Opération Bouclier Bolivarien 2022 contre les groupes TANCOL qui comme l’a dit le président Nicolás Maduro, sont des ennemis de la République » et nous demandons qu’elle soit déployée sur le territoire de la ville commune socialiste paysanne Simón Bolívar.

Guacas, Apure, Venezuela, 18 janvier 2022

Traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

0