Top news

Partagez sur vos réseaux

PAWOL LIB

Près de 38 500 personnes sont au RSA et perçoivent au moins 598.54 euros mensuels et doivent s'en contenter pour boire, manger, élever leurs enfants. Les allocataires de la CAF sont près de 120.000. Les chômeurs sont pour l’INSEE proches de 20% de la population active.
L'année 2030 et les suivantes seront -t-elles de nouvelles annus horribilis pour notre vivre ensemble et notre économie ?
Entre 1948 et 2023, ce serait 100 000 palestiniens qui auraient été tués par l’armée et les colons sionistes.
Partageant l’incommensurable détresse de la famille de Madame Victoire JASMIN, je leur renouvelle mes condoléances attristées ainsi que mes affectueuses pensées de réconfort et de courage dans cette brutale épreuve.
Depuis dimanche dernier, près de 70 % des communes de la Guadeloupe se trouvent privées d'eau.
Invitée par l’Azerbaïdjan, le pays qui préside actuellement le Mouvement des Pays Non- Alignés, une délégation de la Guadeloupe comprenant l’UPLG a participé à une réunion de travail, DANS LE CADRE DE LA RÉUNION MINISTÉRIELLE DU BUREAU DE COORDINATION DU MOUVEMENT DES NON-ALIGNÉS, sur la question de la décolonisation et du cas des dernières colonies françaises.
La fermeture du CDMA est une page honteuse de l’histoire de la ville. Une chasse aux sorcières inacceptable.
L’amélioration de la situation financière de la ville de Basse Terre qui a commencé dès 2019 invite à moins de fanfaronnade. Ce résultat est fragile quand on analyse l’ensemble du budget
La plénière de l’Assemblée de Martinique du jeudi 25 mai a voté, à l’unanimité moins une abstention, une résolution reconnaissant la langue kréyol comme « langue officielle ».
Lettre ouverte aux organisations anti-colonialistes et aux patriotes guadeloupéens. Mai 1967 : 50 ans après, est venu le temps des vérités et de la réconciliation
Il faudra bien un jour que notre société civile et l’ensemble des élus de bonne volonté empruntent en-semble un chemin bien différent que celui qui est le leur aujourd’hui.
Mon approche de l'histoire de la Guadeloupe est pour l'essentiel d'ordre anthropologique, d'où l'incompréhension de mes analyses par certains intellectuels, et la grande incompatibilité de mes thèses avec l'approche livresque et purement didactique de nos historiens.
Le moins que l’on puisse conclure c’est que la diplomatie française bat de l’aile.
Il y a un mois, pour CCN, nous parlions ici-même de la réforme des retraites comme d’un « moment de vérité » qui devait logiquement conduire les élus et les partis politiques guadeloupéens à s’exprimer clairement sur le projet du Gouvernement de repousser l’âge légal de 62 à 64 ans. Peu l’ont fait, en réalité, en dehors de ceux qui dès le départ ont dit « 64 ans, c’est NON ! » à l’unisson avec les syndicats pour une fois unis derrière ce mot d’ordre.
On ne parvient pas, à Paris comme en province, à organiser un mouvement social aussi radical, organisé et univoque que ce qu'est parvenu à accomplir le LKP lors de la grève générale de 2009.
Chaque habitant de Guadeloupe, pris individuellement, a forcément un rêve : un rêve pour son futur, pour l’avenir de ses enfants etc… Je suis persuadé qu’il a même son rêve pour une Guadeloupe de demain.
Au bowling du bad buzz politique, le ministre Gérald Darmanin a fait « strike » la semaine dernière. Il aura suffi de trois déclarations forcément préméditées lors d’un fumeux colloque sur les Outre-mer organisé à Paris par l’hebdomadaire Le Point qui dit rarement du bien de nos territoires lorsqu’il daigne en parler.
Ne subissons nous pas en ces temps difficiles, l'avènement de la pensée unique qui bride inconsciemment toute initiative d'un nouvel ordre sociétal bien que la politique dite sensible démontre par parcimonie quelques pics d'affirmation.
Ce projet de réforme des retraites porté par le Gouvernement à la demande du président de la République, c’est peut-être mon amie Micheline qui en parle le mieux alors qu’elle est déjà retraitée et qu’elle ne serait pas concernée par son éventuelle application
La fin d'un monde révolu :« Lorsque la vérité dérange, faut-il préférer l’illusion qui réconforte » ?
On commence à être habitué aux effets « bande annonce » du ministre délégué aux Outre-mer. Adepte du « vous allez voir ce que vous allez voir » dès qu’il en a l’occasion, notre ancien préfet Jean-François Carenco nous avait déjà fait le coup en annonçant en septembre qu’une solution serait rapidement trouvée
L'historien grec Diodore de Sicile (vers 90-20 av. J.C.) écrit : "Les Ethiopiens disent que les Egyptiens sont une de leurs colonies qui fut menée en Egypte par Osiris.

ccnfirst.COM

Bienvenue sur le portail

Actualité, Événements,
Bons plans des Îles du Sud
Les acteurs du développement
de la Guadeloupe de demain.
Le festival de la
bande-dessinée et du manga .
Portail Caribéen
Média et Com