CCN – Caraib Creole News l L'actualité en Guadeloupe, Martinique et Guyane

Partenariat CARICOM-Japon soutenant l’amélioration de la profession enseignante

Turquie – Grand Georgetown – Guyane.  Vendredi 30 juillet 2021. Secrétariat de la CARICOM. Le gouvernement du Japon aide les États membres de la Communauté des Caraïbes (CARICOM) à harmoniser les normes nationales d’enseignement avec celles énoncées dans les Normes de la CARICOM pour les enseignants et les responsables de l’éducation , et les formateurs d’enseignants.

Plus de 150 intervenants ont participé à trois ateliers d’orientation d’une journée pour l’ élaboration de normes nationales pour la profession enseignante du 19 au 23 juillet.

Les discussions ont porté sur le renforcement et l’harmonisation des normes dans l’ensemble de l’écosystème éducatif et sur l’amélioration des résultats d’apprentissage des élèves de la région.

S’exprimant à l’ouverture du premier atelier, la directrice de la Direction du développement humain et social, Mme Helen Royer a déclaré : « C’est une opportunité pour les États membres de passer des enseignants de la CARICOM, des écoles et des communautés qu’ils desservent, des élèves qu’ils forment et du dynamisme économique de la région.

Elle a déclaré que l’atelier était utile pour mettre en évidence les bonnes pratiques d’éducation intégrées dans les États membres tout en offrant une voie pour relever les défis auxquels d’autres sont confrontés dans la conception et la mise en œuvre de leurs propres normes nationales.

Mme Royer a expliqué que si l’accent est mis sur l’élaboration de normes nationales pour la prestation des enseignants en classe et pour l’efficacité du leadership éducatif, les États membres devraient également concevoir des plans pour soutenir la formation des enseignants, sachant que la préparation et le développement professionnel des enseignants sont essentiels.

Mme Royer s’est félicitée du soutien du Fonds de coopération pour l’amitié Japon-CARICOM, qui met un consultant à disposition pour aider les États membres à élaborer et à réviser leurs normes nationales et à concevoir des plans de mise en œuvre nationaux.

S’exprimant au nom du représentant plénipotentiaire du Japon auprès de la CARICOM, SEM Tatsuo Hirayama, premier secrétaire de l’ambassade du Japon à Trinité-et-Tobago, M. Nobuaki Hanawa a déclaré que le Fonds de coopération pour l’amitié Japon-CARICOM a servi plusieurs domaines depuis son opérationnalisation en 2001.

Notant que la CARICOM aura toujours un ami au Japon, il a déclaré que le Fonds de coopération a soutenu le développement dans l’agriculture, la promotion du tourisme, la gestion des déchets, la promotion des exportations, le soutien aux petites et moyennes entreprises, l’éducation et la réponse de la Région à la pandémie de COVID-19 à travers tests et vaccination.

Le Dr Barbara Reynolds, consultante du projet, a animé les ateliers. Lors de la séance d’ouverture, elle a illustré les liens entre une éducation de qualité et le développement national. Affirmant que cela est évident dans la plupart des pays développés, où plus de 40 % de la population sont des diplômés universitaires.

Elle a estimé que même si la région dispose d’un système éducatif solide, plusieurs études montrent que «certains de nos programmes et de notre pédagogie sont toujours à la traîne des compétences et des compétences du 21e siècle, le point de départ de la stratégie de développement des ressources humaines 2030».

Le Dr Reynolds a attiré l’attention sur la nécessité de développer l’écosystème régional de qualité de l’éducation pour garantir qu’en fin de compte, les activités d’enseignement-apprentissage répondent aux étudiants, qu’ils soient en face à face, mixtes ou virtuels.

La Dre Marcia Stewart, présidente du groupe de travail technique sur les normes d’enseignement, a orienté les participants sur les normes de la CARICOM pour la profession enseignante : enseignants, responsables pédagogiques et formateurs d’enseignants.

Au cours de sa présentation, elle a dit aux participants que le fait d’être poussé dans la profession d’enseignant est développemental et se produit au sein de communautés de pratiques. En tant que tel, a-t-elle ajouté, «aucun individu n’est pleinement développé en tant qu’enseignant après avoir obtenu son diplôme d’enseignant et le potentiel de croissance doit être aligné sur le développement de carrière.

À la fin du premier atelier, le Dr Laurette Bristol, gestionnaire de programme au sein du sous-programme du Département des ressources humaines du Secrétariat de la CARICOM, a souligné l’opportunité qu’il a créée pour discuter de la situation des États membres en matière d’établissement de normes d’enseignement au sein de l’écosystème éducatif.

Elle a noté que le Secrétariat de la CARICOM suivrait leurs progrès et s’est empressée d’ajouter que les principes concernant les normes pour la profession enseignante ne sont pas censés être punitifs ; au contraire, ils soutiennent le bien-être des enseignants tout en articulant les conditions nécessaires pour améliorer les résultats d’apprentissage des élèves.

0