CCN – Caraib Creole News l L'actualité en Guadeloupe, Martinique et Guyane

INSERTION

Guy LOSBAR interpelle la Première ministre sur l’offre de soins en Guadeloupe

Basse-Terre. Capitale. Vendredi 18 novembre 2022. CCN. Par correspondance en date du 16 novembre 2022, le Président du Conseil départemental et Président du Conseil de surveillance du CHUG, Guy LOSBAR, a interpellé la Première Ministre, Elisabeth BORNE, sur la situation particulièrement critique de l’offre de soins en Guadeloupe « qui appelle selon lui des solutions collectives, pérennes et durables ».

Guy LOSBAR a ainsi mis l’accent sur l’ampleur des maladies chroniques, la diversité des risques sanitaires, le problème persistant de la démographie médicale et paramédicale, le vieillissement amorcé de la population, le poids des inégalités sociales et territoriales de santé, ainsi que le retard en équipements sanitaires. Autant de problématiques qui impactent gravement le territoire.

Le Président a également tenu à rappeler « la situation financière, humaine et structurelle alarmante du CHUG, qui aggrave considérablement l’offre de soins du territoire ».

Guy LOSBAR a ainsi sollicité la co-construction de réponses pérennes suivants trois axes :

Axe 1 : un traitement équilibré des personnels de santé suspendus

Il propose la réintégration des professionnels de santé non vaccinés faisant l’objet d’une mesure de suspension, sous réserve du respect d’un protocole sanitaire strict (test toutes les 48 heures). Il propose par ailleurs que soit réitérée la proposition de départ anticipé à la retraite à taux plein à 52 ans, et que la proposition financière relative au dispositif de rupture conventionnelle soit revalorisée.

Axe 2 : un plan de redressement co-construit pour le CHUG

L’enjeu serait de mettre en œuvre, avec l’État, des mesures structurelles (facturation, apurement de la dette, valorisation de l’activité, optimisation des ressources humaines, attractivité, …) pour un retour à l’équilibre, dans le droit fil des mesures engagées par la Direction de l’établissement qui affiche une trésorerie extrêmement dégradée et une dette fournisseurs de plus de 130 millions d’euros.

Axe 3 : une refonte en profondeur de l’offre de soins

Cette refonte reposerait sur des orientations ambitieuses qu’il conviendra de faire valoir dans les domaines de la prévention, de la réduction des inégalités sociales et territoriales de santé, l’accès effectif aux soins, le développement de la recherche (notamment pour les maladies spécifiques), le développement du droit des patients et la démocratie sanitaire.

Pour Guy LOSBAR, la valorisation de l’initiative locale favorise la co-construction de réponses pérennes dans le cadre de la préparation du prochain Comité Interministériel des Outre-mer, prévu au 1er trimestre 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0