CCN – Caraib Creole News l L'actualité en Guadeloupe, Martinique et Guyane

A propos du groupe Péyi Gwadloup « Péyi Gwadloup » est le groupe de la minorité au conseil régional de la Guadeloupe élu lors des élections régionales des 21 et 27 juin 2021. Il est composé de Hilaire BRUDEY, Sylvie CHAMMOUGON ANNO, Bernard GUILLAUME, Victorin LUREL, Magaly MARCIN, Loïc MARTOL et Marcelle PIERROT. Son président est Bernard GUILLAUME. Ses porte-parole sont Loïc MARTOL et Sylvie CHAMMOUGON ANNO.

Le redressement de "Guadeloupe Formation" reste à mener

4/5

Basse-Terre. Capitale. Vendredi 23 décembre 2022. CCN. Le groupe « Péyi Gwadloup » se réjouit d’avoir été à l’initiative d’un débat de 2 heures, ce jeudi en assemblée plénière, sur la situation alarmante de « Guadeloupe Formation », mais il conteste avec force certaines affirmations du président de Région à cette occasion.

L’échange a permis à l’ensemble des élus régionaux et, au-delà, à l’opinion guadeloupéenne, d’être édifiés sur les réelles difficultés financières et opérationnelles que traverse aujourd’hui la structure qui a connu, depuis 2016, une instabilité juridique doublée d’une instabilité managériale après la décision de l’actuelle majorité régionale de fusionner Guadeloupe Formation, avec l’Ecole régionale de la deuxième chance, la Cité des métiers et le CARIF-OREF.

Même si les éléments communiqués ne permettent toujours pas de mettre en perspective la trajectoire financière et l’activité de « Guadeloupe Formation » sur plusieurs années, les élus du groupe « Péyi Gwadloup » saluent l’exercice de transparence qui a ainsi pu avoir lieu. Il en ressort qu’une grande part du travail de redressement reste à mener dans un organisme qui accueille un nombre de stagiaires très inférieur à ses capacités, qui admet prendre un délai moyen bien trop long de 7 mois pour traiter les dossiers de rémunération de stagiaires et qui doit encore apurer des dettes fournisseurs des années 2019 et suivantes, en dépit de l’aide d’urgence de 3,7 millions d’euros votée en septembre, dont seul 1,8 million a été pour l’heure débloqué.

Le groupe « Péyi Gwadloup » conteste cependant avec force les déclarations du président de Region qui a décidément du mal à sortir du registre de l’autosatisfaction et de celui de la défausse sur les mandatures qui l’ont précédé, il y a pourtant déjà plus de 7 ans.

En effet, le chiffre de 21 millions d’euros de déficit prétendument constaté à son arrivée aux responsabilités en décembre 2015 et asséné à plusieurs reprises par l’exécutif régional ne correspond en rien à la réalité. Il n’est d’ailleurs pas documenté ou étayé ni par les bilans comptables de la structure, ni par un audit sérieux et encore moins par la Chambre régionale des comptes qui a pourtant examiné la gestion de la Région Guadeloupe dans un rapport publié en 2019.

Les élus du groupe « Péyi Gwadloup » invitent le président de Région et sa majorité à prendre leurs responsabilités et à poursuivre le redressement de Guadeloupe Formation qui, en dépit d’un soutien régional de plus de 30 millions d’euros par an, ne rend pas aujourd’hui un service à la hauteur de cet investissement.

Le président du Groupe Bernard Guillaume

A propos du groupe Péyi Gwadloup

« Péyi Gwadloup » est le groupe de la minorité au conseil régional de la Guadeloupe élu lors des élections régionales des 21 et 27 juin 2021. Il est composé de Hilaire BRUDEY, Sylvie CHAMMOUGON ANNO, Bernard GUILLAUME, Victorin LUREL, Magaly MARCIN, Loïc MARTOL et Marcelle PIERROT.
Son président est Bernard GUILLAUME.

Ses porte-parole sont Loïc MARTOL et Sylvie CHAMMOUGON ANNO.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0