CCN – Caraib Creole News l L'actualité en Guadeloupe, Martinique et Guyane

Le cri de la honte

Pawol Lib (Libre Propos) est une nouvelle rubrique de CCN. Notre rédaction propose donc à tous les progressistes qui le souhaitent un espace de communication, une tribune dont le but principal est de porter une contribution au débat d’idées qui fait cruellement défaut dans notre pays. Les points de vue exprimés dans « Pawol Iib » n’engageront pas nécessairement la ligne éditoriale de CCN mais il nous semble indispensable que les intellectuels, la société civile aient la possibilité de pouvoir très librement opiner dans nos colonnes. Cette fois, c’est Daniel CIMON,  qui nous soumet son billet.

Bientôt il se laissera entendre que nous sommes des pestiférés. 

A toutes crises sanitaires, sociales ou économiques, la gangrène raciste jusque-là camouflée rejaillit avec splendeur pour incriminer les peuples qui ne représentent pas le stéréotype mis en avant pour justifier une quelconque domination.

Au regard de ces allégations gratuites et infamantes, on aurait dit que la voix du peuple confiée à nos mandants ne se fait pas entendre.

Serait-elle confinée ?

Le sifflet des élus devient-il audible uniquement en période électorale pour  simplement gravir ce fameux sésame qu’est le mandat pour que le pouvoir soit représenté par des politiciens cumulards?

Toutefois, nous observons depuis la crise Covid-19, que la communication gouvernementale atteint des sommets de maladresses et de  contradictions ne laissant place qu’au doute et à la méfiance pour une acceptation des bienfaits de la vaccination.

Sur fond de crise sanitaire sans précédent, ne faisons pas porter la responsabilité de cette quatrième vague épidémique aux Domiens.

L’heure est assez grave pour que les mesures gouvernementales préconisées ne soient pas engluées par ce climat polémique délétère qui divise les citoyens et qui fait entrevoir un avenir complexe aux acteurs économiques.

Il est temps d’enterrer la hache de guerre alimentée  par un sous-entendu de “ce n’est pas moi, mais c’est de sa faute” pour apaiser et envisager l’union des peuples pour une meilleure approche vis-à-vis de la pertinence de ce virus.

Je souhaite que cet article de la honte rédigé par HO Haï Quang soit condamné et que des excuses soient faites au peuple Domien.

La République n’est-elle pas une et indivisible?

Je demande donc face au mutisme de nos élus et face à une telle injustice; que dans la plus haute sphère de l’Etat que soit prise la décision d’arrêter ce type de publication qui incommode l’individu dans sa dignité et qui ne fait que verser de l’huile sur la paix sociale.

Daniel CIMON 

0