Top news

Partagez sur vos réseaux

Le chef du gang 400 Mawozo, Germine Joly, alias Yonyon, doit comparaître devant un tribunal fédéral aux États-Unis d'Amérique

Haiti. Chef du Gang 400 Mawozo devant la Justice Américaine

4/5

Port-au-Prince. Lundi 22 janvier 2024. CCN/Alterpresse. Le chef du gang 400 Mawozo, Germine Joly, alias Yonyon, doit comparaître devant un tribunal fédéral aux États-Unis d’Amérique ce mercredi 17 janvier 2024, risquant une peine maximale pouvant aller jusqu’à 20 ans de prison pour l’exportation illégale d’armes à feu vers Haïti, révèle le journal floridien Miami Herald, cité par l’agence en ligne AlterPresse.

Germine Joly, alias Yonyon, avait été extradé vers les États-Unis d’Amérique le mardi 3 mai 2022 à bord d’un avion spécial, accompagné d’agents du Federal Bureau of Investigation (FBI), suite à une demande d’entraide judiciaire formulée par les autorités judiciaires américaines le vendredi 22 avril 2022, avait précisé la Police nationale d’Haïti (PNH) dans un communiqué.

Il fait face à une série d’accusations, dont la contrebande d’armes à feu vers Haïti en violation des lois américaines sur l’exportation, ainsi que le blanchiment de rançons d’enlèvement destinées à soutenir les activités violentes du gang 400 Mawozo, rapporte le Miami Herald.

Les armes en question comprennent des fusils AK47 et M1A, ainsi que des munitions capables de percer les voitures de police. Ces armes auraient été acquises auprès de marchands d’armes à Miami et dans d’autres régions de la Floride, avec l’aide d’« acheteurs de paille » et des fonds provenant du paiement de rançons, selon un acte d’accusation déposé en juillet 2022, deux mois après la révélation des accusations contre Joly Germine.

 

Bien que l’accusation ne concerne pas directement l’enlèvement du 16 octobre 2021, au cours duquel 16 Américains et un Canadien de l’organisation Christian Aid Ministries basée dans l’Ohio ont été pris en otage sur la route de Ganthier, cet enlèvement demeure une partie significative des poursuites intentées par le gouvernement américain, souligne le Miami Herald.

 

La plupart des missionnaires ont été retenus captifs pendant 61 jours avant d’être finalement libérés. L’article indique également qu’une dizaine de religieuses et religieux catholiques romains avaient été enlevés et séquestrés par le gang 400 Mawozo le 11 avril 2021, avant d’être libérés le 30 avril 2021 contre rançon.

Germine Joly est également inculpé aux côtés de trois autres résidents de Floride, accusés d’avoir reçu des paiements télégraphiques et d’avoir acheté des armes à feu. Ces armes ont ensuite été introduites ou tentées d’être introduites clandestinement en Haïti pour le compte des membres du gang 400 Mawozo, afin qu’ils puissent perpétrer des actes de kidnapping, meurtres, et autres crimes, indique l’article du Miami Herald.

Eliande Tunis, résidente de Pompano Beach et citoyenne américaine, qui aurait dû comparaître aux côtés de Germine Joly ce mercredi 17 janvier 2024, risque désormais la prison à vie. Elle est décrite comme membre du gang 400 Mawozo dans la plainte pénale. Tunis devrait plaider coupable avant le début de la sélection du jury pour les 48 chefs d’accusation portés contre elle.

Les procureurs l’accusent également d’avoir détruit des preuves, notamment des messages de communication avec Joly Germine et d’autres accusés. Cela souligne l’ampleur de l’implication des résidents de Floride dans les activités du gang et leur connexion directe avec les enlèvements et la violence en Haïti, conclut l’article du journal américain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ccnfirst.COM

Bienvenue sur le portail

Actualité, Événements,
Bons plans des Îles du Sud
Les acteurs du développement
de la Guadeloupe de demain.
Le festival de la
bande-dessinée et du manga .
Portail Caribéen
Média et Com