CCN – Caraib Creole News l L'actualité en Guadeloupe, Martinique et Guyane

LE GIP-RASPEG S’ENGAGE AUX CÔTÉS DES FEMMES ENCEINTES

La pré-éclampsie | une des complications de la grossesse 

Baie-Mahault. Mardi 22 novembre 2022. CCN. La pré-éclampsie est une maladie qui affecte le placenta lors de la grossesse, et qui peut s’avérer dangereuse à la fois pour le fœtus et pour la mère. Soucieux de sensibiliser au dépistage précoce des parturientes, le GIP-RASPEG DSR (Dispositif Spécifique Régional) en Périnatalité, le CHUG en collaboration avec l’association « Grossesse Santé Pré-éclampsie Antilles » organisent une conférence de prévention, le mardi 29 novembre 2022, de 18h à 20h à la salle George TARER (Pointe-à-Pitre).

La pré-éclampsie est un syndrome unique à la grossesse qui demeure l’une des causes principales de mortalité et morbidité fœto-maternelles à l’échelle mondiale. C’est un dysfonctionnement du placenta au cours de la grossesse qui peut avoir des complications graves, mettant en jeu la vie du bébé et de la maman. Les symptômes clés associés à la pré-éclampsie sont :

  • L’hypertension artérielle,
  • La présence importante de protéines dans les urines,
  • Les maux de tête,
  • Les œdèmes des membres,
  • Les nausées,
  • Les vomissements,
  • La prise de poids excessive, La barre gastrique,
  • La perception de « bourdonnements d’oreilles »
  • La perception de « mouches volantes »

Chez la mère, cette pathologie peut avoir des effets sur le long terme, même plusieurs années après la grossesse : au niveau cardiovasculaire, rénal, cérébral, hépatique et un impact psychologique important. Chez l’enfant, ce sont de fortes répercussions sur sa santé physique qui peuvent également s’installer sur la durée.

En 2017, compte tenu de la prévalence relativement élevée des fortes incidences mortelles fœtales et maternelles liées à cette pathologie, une journée santé mondiale, en date du 22 mai, a vu le jour afin d’encourager les femmes enceintes à reconnaître le plus tôt les symptômes et à consulter dès leur apparition.

Il semble qu’en Guadeloupe, « ce sont près de 4% des femmes enceintes qui sont concernées par cette complication contre 2% en France Hexagonale » selon le Dr Gülen AYHAN-KANCEL, Coordonnateur médical du DSR (Dispositif Spécifique Régional) en Périnatalité du GIP-RASPEG, Médecin Santé Publique au CHUG. La pré-éclampsie est aussi une cause courante d’accouchement prématuré.

L’association «Grossesse Santé contre la pré-éclampsie » a été créée au niveau national et existe déjà depuis quelques années. L’antenne Antilles a été créée recemment avec une communauté de patientes, pour répondre aux objectifs suivants :

  • Information et prévention de la pré-éclampsie
  • Promotion de la recherche sur la pré-éclampsie (diagnostic, prise en charge et prévention)
  • Information et prévention des risques en cas de nouvelle grossesse et des risques à long termepour la santé, auprès des femmes ayant eu une pré-éclampsie, et de leurs médecins.

LE GIP-RASPEG S’ENGAGE AUX CÔTÉS DES FEMMES ENCEINTES

A cette occasion, le GIP-RASPEG Réseau Périnat « Naître en Guadeloupe » organise une conférence prévention santé sur la thématique de la pré-éclampsie, le mardi 29 novembre 2022, de 18h à 22h à la salle George TARER afin de sensibiliser au dépistage précoce des parturientes par la mise en place de mesures préventives et d’une prise en charge rapprochée en présence de :

  • Pr Olivier PARANT, Chef de service Gynécologie-Obstétrique – Pôle Parent Enfant CHUG
  • Mathilde TACHON, Présidente de l’association «Grossesse Santé Pré-éclampsie Antilles »
  • Michela TARGE, Membre de l’association

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0