Breaking News

Qui peut croire encore que le moindre de nos problèmes pourrait être résolu par la grâce du gouvernement ?

22 Aoû 2020
443 fois

Pawol Lib (Libre Propos) est une nouvelle rubrique de CCN. Notre rédaction propose donc à tous les progressistes qui le souhaitent un espace de communication, une tribune dont le but principal est de porter une contribution au débat d’idées qui fait cruellement défaut dans notre pays. Les points de vue exprimés dans « Pawol Iib » n’engageront pas nécessairement la ligne éditoriale de CCN mais il nous semble indispensable que les intellectuels, la société civile aient la possibilité de pouvoir très librement opiner dans nos colonnes. Cette fois, c'est « Jik An Bout », journal en ligne des Comités Populaires (CNCP) qui nous soumet son billet.

C’est vrai que le gouvernement français se surpasse dans une débauche d’opérations de communication et que pleuvent les annonces d’un petit « 100 euros par ci, 100 euros par là ». Mais, vraiment ! Est-il encore nécessaire d’argumenter quant à la nature fallacieuse de la propagande officielle ? Ce gouvernement, comme tous ceux qui servent les intérêts des multinationales et des spéculateurs dans les pays capitalistes, n’a aucune intention de porter réponse aux énormes difficultés que connaît la grande majorité de la population.

Au plus fort de la pandémie de Covid 19, quelle hypocrisie n’a-t-on pas entendue ? Le Président Macron et ses acolytes faisaient semblant de découvrir que  les premiers qui étaient au front, personnel de santé, caissières et autres travailleurs étaient « les héros  qui constituaient le socle indispensable au fonctionnement de la société ». Mais, dès l’apparition des premiers signes annonçant que la crise allait être maîtrisée, la chanson a complètement changé : Ce sont les « entreprises » - autrement dit les capitalistes - qu’il fallaitgaver de milliards. Il fallait à tout prix obliger la main-d’œuvre à retourner aux fourneaux pour « sauver l’économie » ! Un inspecteur du travail a même été sanctionné en France pour avoir dressé un procès verbal contre une entreprise qui n’avait pas respecté les consignes de sécurité ! Quant aux charrettes de licenciements, elles ont repris bon train et, bien sur, la casse des services publics se poursuit ; le saccage des retraites, lui, n’est qu’en partie repoussé. 

Les vraies réponses à porter aux questions fondamentales mises à nues par la crise sanitaire sont tout simplement escamotées. L’humanité ne pourra résister aux nouvelles pandémies mondiales, explicitement annoncées par tous les scientifiques crédibles, si des dispositions significatives n’étaient prises pour rendre dignes les conditions de vie des populations défavorisées qui vivent entassées dans des quartiers insalubres. Seuls des services publics dotés de personnels en nombre conséquent et en moyens massifs, présents dans tout le territoire – particulièrement dans les secteurs de l’éducation et de la santé - permettront de prévenir les pandémies et de lutter victorieusement contre les prochaines offensives des coronavirus ! 

Alors, il n’est absolument pas question de laisser les sbires des multinationales et des spéculateurs nous rejeter dans la « normalité » d’avant !  

Il est donc urgent de déconstruire le discours trompeur de leurs économistes et de leurs journalistes. A leurs dogmes de « compétitivité » et de « rentabilité », nous devons opposer notre volonté d’organiser harmonieusement la société ; au piège de la course au « pouvoir d’achat », il s’agit de substituer la lutte pour la conquête du « pouvoir de vie » ; face au leurre de la « recherche d’emplois » (qui dans la majorité des cas se révèlent, précaires, sous-rémunérés, destructeurs de la santé physique et psychique), il faut se battre pour que tous et toutes puissent bénéficier réellement du droit et de la possibilité effective de porter leur contribution à la vie sociale et de jouir des fruits du travail collectif.

En fin de compte, ce sont les bases mêmes du système capitaliste prédateur et mortifère qui doivent être sapées pour que l’humanité reprenne sa marche vers l’émancipation et le mieux-vivre.

Tout au long de l’histoire, des puissants qui se croyaient indétrônables se sont vus balayer par la lutte des peuples. Malgré toute la bestialité répressive et l’arrogance que montrent les gouvernants sévissant aujourd’hui, ils connaîtront le même sort.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires