Breaking News

Ne pas discriminer ceux qui prônent la discrimination et la haine de l’autre.... Fausse naïveté ou réelle complicité ?

27 Déc 2019
624 fois

Pawol Lib (Libre Propos) est une nouvelle rubrique de CCN. Notre rédaction propose donc à tous les progressistes qui le souhaitent un espace de communication, une tribune dont le but principal est de porter une contribution au débat d’idées qui fait cruellement défaut dans notre pays. Les points de vue exprimés dans « Pawol Iib » n’engageront pas nécessairement la ligne éditoriale de CCN mais il nous semble indispensable que les intellectuels, la société civile aient la possibilité de pouvoir très librement opiner dans nos colonnes. Cette fois, Nathalie Minatchy, Gwadloupéyèn d’origine indienne (et non pas indo-guadeloupéenne, ni créole) mais aussi d’origine afriken, kalina.... Pitit a Gwadloup ! qui nous soumet son billet.

Ne pas discriminer ...ce sont les explications données par M. Gérard PÉTAPERMAL dans le France- Antilles du 26 décembre 2019 pour expliquer le fait que la députée du rassemblement national ait été autorisée à s’exprimer de manière officielle lors de la commémoration de l’arrivée des premiers travailleurs indiens en Guadeloupe, le 24 décembre 2019, à la Darse.

Je suis particulièrement attachée à cette manifestation depuis que j’ai été profondément remuée par une scène à laquelle j’ai pu assister, il y a quelques années. M. Robert SINNAN, un homme âgé, qui marchait difficilement, avait été guidé par sa famille devant le monument car il voulait lui adresser une prière au nom de ses parents. M. SINNAN s’est avancé lentement, a levé la tête en direction du monument et s’est mis à chanter. A ce moment-là, la voix, forte et puissante, qui émanait de ce corps pourtant si frêle et qui charriait tant de respect, d’honneur, de courage faisait ressentir tout de suite la souffrance endurée par ceux qui avaient tout quitté et fait cette grande traversée pour connaitre ici des conditions de travail si pénibles mais également le mépris et la haine. Aussi, quand je suis en Guadeloupe, je me rends toujours à cette manifestation qui revêt pour moi la même importance que le 27 mai.

Durant toutes ces années, je crois n’y avoir jamais vu Mme Maxette PIRBAKAS

I briskèman sonjé i té on « indo-guadeloupéenne» lanné-la i vini dépité-la? Il semblerait qu’elle n’ait pas été officiellement invitée, mais qu’elle avait fait savoir qu’elle serait là... et donc en tant qu’élue et indienne, le comité d’organisation ne pouvait pas l’ignorer... Mesdames, messieurs du comité d’organisation, au risque d’enfoncer des portes ouvertes, Hitler lui aussi a été élu....Erèzman pou nou, a pa té on zendyen...

M. PÉTAPERMAL affirme ne pas faire de politique

Ne pas faire de politique c’est peut-être accueillir les élus qui accompagnent la manifestation depuis plusieurs années. J’ai toujours vu, représentant les diverses institutions auxquelles ils sont rattachés Mme Brigitte RODES, M. Georges BREDENT et M. Jacques BANGOU.
Mais, ne pas faire de politique, est-ce manquer de discernement au point de donner la parole à tous ? Prendre le prétexte de ne pas faire de politique pour laisser s’insinuer lentement la gangrène de la haine de l’autre au sein de notre peuple, est une responsabilité grave.

Le peuple Guadeloupéen, que nous tâchons de construire, avec nos maladresses certes, est un peuple issu de l’oppression, de la souffrance et de la douleur. Cette construction suffisamment difficile nécessite d’avoir le courage de porter bien haut les valeurs humanistes et de justice sociale, qui ont guidé ceux, nos parents, qui ont lutté, en risquant leur vie ou jusqu’au sacrifice suprême, pour leur émancipation et l’affirmation de leurs droits. Aurait-il fallu beaucoup de courage pour dire à Mme PIRBAKAS que les thèses de son parti, raciste et xénophobe, ne sont aucunement celles de ceux qui ont subi l’oppression et que de ce fait, elle ne pouvait pas prendre la parole officiellement?

Je souhaite que le comité d’organisation prenne toute la mesure de sa responsabilité dans la construction sereine de notre peuple. J’espère également que des dispositions seront prises pour redonner à cette manifestation l’éclat du « lonè é rèspé » qu’elle n’aurait jamais dû perdre.

Nathalie MINATCHY

Gwadloupéyèn d’origine indienne (et non pas indo-guadeloupéenne, ni créole) mais aussi d’origine afriken, kalina.... Pitit a Gwadloup !

Kapèsté, le 26 décembre 2019

Évaluer cet élément
(4 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires