Breaking News

Guadeloupe. Municipales 2020. CCN Exclusif. Baie-Mahault : Pourquoi dit-on que Teddy Bernadotte veut être maire ?

15 Sep 2019
3319 fois

Baie-Mahault. Lundi 16 septembre 2019. CCN. Les réseaux sociaux toujours en alerte maximum n’ont pas encore fait enfler cette rumeur qui est très persistante. Mais dans certains milieux médiatico-politiques, et même dans les allées du pouvoir régional, le nom du Dir Cab d’Ary Chalus est avancé comme étant le futur prochain maire de la ville de Baie-Mahault. Teddy Bernadotte s’est-il enfin décidé à entrer dans la sphère politico - électorale ? Info, intox, fake News ? CCN a mené l’enquête.

Teddy Bernadotte le directeur de cabinet d’Ary Chalus, est un homme tranquille. Quand, une, deux, trois personnes, nous chuchotent que « Teddy sera le nouveau maire de la ville de   Baie-Mahault et qu’il a (déjà-)démissionné de son poste de Dir Cab à la Région ». D’abord on se prend à rire. : Teddy Bernadotte maire ? mais c’est quasiment impossible. On se souvient que lors de vœux de la ville de Baie-Mahault en décembre dernier, Ary Chalus avait claironné haut et fort qu’il serait lui sur la liste d’Hélène Polifonte, l’actuelle maire, mais de Bernadotte il n’en avait pas été question…

Ne résistant plus à l’envie de ce super scoop d’après Dorian, j’oublie un peu la longue grève du CHU, les échanges entre l’intersyndicale et Gérard Cotellon…. J’appelle Teddy, pour vérifier, confirmer et verrouiller l’info, car je ne voudrais surtout pas me retrouver comme Claude Danican. Oui, oui, LE journaliste politique de Radio Guadeloupe la 1ère, s’était pris les pieds dans son micro, en annonçant urbi et orbi que le maire de Sainte-Anne, Christian Baptiste avait retourné sa veste et était passé dans le camp d’Ary Chalus. Claude Danican avait dû le lendemain manger piteusement son chapeau en direct, et admettre qu’une info non vérifiée est un fake.

Revenons à Teddy B., je l’appelle, l’échange est bref, le Dir Cab, de Chalus confirme que cette info a fuité mais semble pas étonné…

Deux jours après, il accepte de bonne grâce de nous recevoir à son domicile.

L’enquête CCN continue.

Il s’agit pour moi d’essayer de comprendre ce qui dans le parcours de cet homme, a pu le conduire à une pareille décision.

Qui est donc ce Teddy Bernadotte, futur maire de Baie-Mahault ?

Il m’accueille chez lui. L’homme est détendu, no stress, donc souriant et accepte de nous tracer son parcours.

Teddy B. est tout près de la cinquantaine. Avant d’être Dir Cab à la Région, il a occupé de nombreux postes dans les collectivités aux côtés d’hommes politiques connus ou reconnus. (Toribio, Marsin, Chalus…)

Juriste de formation, sur le plan universitaire, il a effectué un parcours exemplaire. Dès la fin des années 90, il a conclu ses études approfondies en droit public, par un DEA de 3e cycle. Il a été étudiant à Toulouse 1 sous la férule de Henri Roussillon, ex-président de l’université   un spécialiste français incontestable du Droit Public et constitutionnaliste hors pair. A ses côtés TeddyB… s’initie au droit de l’intercommunalité. Cette spécialité permettra au jeune étudiant, dès 1996, d’être chargé de cours sur le campus de Fouillole, où il rencontre et travaille aux cotés de Julien Mérion, Erick Nabajoth. Teddy Bernadotte qui a présenté sa thèse sur les principes de la libre administration du droit de l’intercom est donc de plein pied dans tout ce qui a trait à l’administration territoriale.

Pas étonnant que dès 1998, il réussit le concours d’attaché territorial ; ce qui lui permet d’exercer auprès de Daniel Marsin alors maire des Abymes. Est-ce que dès cette époque l'envie d’être maire a germé ?

Mais notre spécialiste s’intéresse déjà à la politique de la ville.

Au plan politique, dès 2001, TeddyB. fait ses classes aux cotés de Paul Mado. Teddy est l’un des rédacteurs de « Liaison Plus » le journal du groupe politique éponyme : Teddy est un Madoïste de la première heure.

Il devient donc très vite LE référent de celui qui n’aura été maire que de mars à avril 2001. Teddy Bernadotte est un brin ému, quand il se rappelle cette époque historique de Baie- Mahault, je n'allais jamais, nous confie-t-il, à la « maison blanche ». Teddy B. est donc un homme de gauche, car dans sa famille, c’est déjà une vielle tradition.

Mado décédé, c’est Ary Chalus qui prend la succession, et tout naturellement Bernadotte devient le Dir Cab de celui qui sera maire, vice-président du conseil général, député avant de remporter les élections régionales de 2015.

Teddy B. peut être considéré comme LE « think tank » de l'équipe Chalus, mais surtout l’initiateur d’une nouvelle approche de la politique de la ville de Baie-Mahault : son ouverture sur la mer.

C’est à ce poste qu’il conçoit cette politique inédite pour Baie-Mahault. Et ce n’est pas fini, celui qui pourrait être maire de Baie-Mahault en 2020, lance aussi le projet de la technopole Audacia. A l’époque Lurel qui est encore président de région, ne croit pas à ce « Silicon Valley guadeloupéen ». Teddy B persiste et signe, et me dit qu’il fut jadis stagiaire à la DATAR, Délégation Interministérielle à l'Aménagement du Territoire et à l'Attractivité Régionale est une ancienne administration française chargée, de 1963 à 2014, de préparer les orientations et de mettre en œuvre la politique nationale d'aménagement et de développement du territoire. C’est là qu’il apprend et comprend ce qu’est l’aménagement du territoire.

Plus tard, alors qu’il est encore Dir Cab à Baie-Mahault, il met en musique une idée d’Ary Chalus. Le maire décide de lancer un grand chantier d’insertion pour les jeunes en situation de chômage et cela débouchera sur les états généraux de la jeunesse :

« La ville de Baie-Mahault a pour principales missions d'évaluer, cibler et intensifier ses actions en direction de la Jeunesse. La Ville a fait le choix d'une approche nouvelle, en mettant l'accent sur la proximité́, le relationnel, à travers des rencontres de terrain. Plus d'un millier de jeunes Baie-Mahaultiens ont participé́ aux États Généraux de la Jeunesse et près de 950 ont fait part de leurs attentes grâce au questionnaire mis à leur disposition ».

Au fil de la discussion, je m’aperçois que Bernadotte a une vision pour SA ville… Il est même de ceux qui ne croyaient pas trop à l’entrée de Baie-Mahault dans la communauté d’agglo, Cap excellence !

Je reviens avec une insistance toute journalistique sur l’objet de mon enquête.

M. Bernadotte, est-il vrai que vous serez en mars 2020 sur la liste d’Hélène Polifonte, épaulée par Ary Chalus et qu’une fois l’élection gagnée, vous serez propulsé à la tête   de   la collectivité, chef d’édilité. 

Bernadotte sourit. Reste silencieux tout en feuilletant des exemplaires « d’Esprit critique » une revue qu’il a jadis initié autour de conférences thématiques quand il était encore Dir Cab à Baie-Mahault et il finit par mettre un terme au suspense.

« Je n’ai aucune ambition politique. Je ne ferai jamais rien contre Ary Chalus ou Hélène Polifonte ». Puis il ajoute cette petite phrase très gwada : « sa ki la pou w dlo pa ka chayé ‘y ».

C’est sûrement vrai. Mais dans l’immédiat, Teddy Bernadotte sera dans la préfiguration pour l’organisation du syndicat unique de l’eau. Un job à l’interco : sa passion ! Le gouverneur-préfet a souhaité lui que les fonctionnaires territoriaux affectés à l’interco ne soient que là. Teddy ne quittera pas pour autant son poste de dir cab. A la Région, même si parfois, me dit-il : i pa mol !

Évaluer cet élément
(9 Votes)
Danik I. Zandwonis

Directeur de rédaction de CCN et fondateur du site.

@ : danik@mediacreole.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires