Breaking News

×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 940

Martinique. En direct de Fort-de-France - Le Panorama de l'actualité

29 Fév 2016
3715 fois

Fort-de-France. Lundi 29 février 2016. CCN. Chaque semaine, CCN vous propose un tour d’horizon de l’actualité de la Martinique avec nos correspondants à Fort-de-France. 

Mouvement de grève au centre Emma Ventura

Le lundi 22 février 2016, à l’appel du syndicat FO Santé des agents du centre Emma Ventura, centre de soins aux personnes âgées, se sont mis en grève pour dénoncer les mauvaises conditions de travail et surtout le comportement méprisant d’un cadre supérieur. Les négociations avec la direction ont permis de trouver  un accord qui comprend la suspension immédiate du Cadre incriminé. Le travail a repris le jour même.

 

Nouvelle mobilisation des infirmers libéraux

Les Infirmiers Libéraux se sont une nouvelle fois mobilisés à l’occasion du passage de la Ministre de la Santé Marisol Touraine dans notre pays. Ils ont organisé une opération mòlòkoy du pont d’Acajou au Lamentin jusqu’au siège de l’Agence Régionale de Santé à Fort-de-France. Les manifestants ont exigé le respect de leur profession et l’annulation de la mesure visant à supprimer les indemnités kilométriques pour les Infirmiers Libéraux. Ils ont également demandé que la nomenclature soit adaptée aux réalités de notre pays. La Ministre a annoncé qu’elle revenait sur la mesure et que celle-ci serait renégocier avec la caisse d’assurance maladie.

 

Mouvement de grève des agents du centre de tri de Sainte-marie

Le Jeudi 25 février 2016, des agents du centre de tri du courrier de Sainte-Marie affiliés à la CGTM-PTTT se sont mis en grève pour s’élever contre les dysfonctionnements, la vétusté des locaux, les mauvaises conditions de travail et en particulier le management par la pression, l’intimidation et la sanction de l’encadrement. Le lendemain les grévistes ont décidé de bloquer les bureaux de poste de Trinité. Des négociations entamées avec la direction ont permis de trouver un accord et le travail a repris le samedi 27 février 2016.

 

La mobilisation des sapeurs-pompiers ne faiblit pas


La mobilisation des Sapeurs-Pompiers s’est poursuivie cette semaine notamment devant la Préfecture et lors du passage de la Ministre Française de la santé, Marisol Touraine. Les Sapeurs-Pompiers ont lancé un appel à la solidarité de la population pour les soutenir dans leurs revendications afin de régler définitivement les problèmes structurels des services d’incendie et de secours de la Martinique qui relèvent de la sécurité et de l’intérêt supérieur de la population. Ils appellent la Population martiniquaise à se venir massivement dans leurs casernes pour signer la pétition de soutien à leurs actions.

 Dénonçant les pressions qu’ils subissent ils se disent déterminer à faire aboutir leurs demandes :

1. Que la sécurité civile qui constitue la mission des sapeurs-pompiers de Martinique soit officiellement déclarée comme étant une priorité majeure et structurelle pour la Collectivité Territoriale de Martinique.

2. La mise en cohérence de notre administration avec la réforme territoriale. Pour l’instant, cette réforme ne s’applique pas aux sapeurs-pompiers qui continuent de relever d’un « service départemental » au lieu d’un « service territorial ». Cette mise en cohérence aura pour avantage de permettre à la Martinique de disposer d’un STIS plus adapté permettant de rattraper les retards structurels en matière de sécurité civile.

3. Que la réforme territoriale soit l’occasion d’une remise à plat du mode de financement du SDIS devenu STIS  (équilibrage du financement entre différentes collectivités territoriales ou financement par une seule collectivité sans ou avec la participation des communautés d’agglomération…).
4. Définition d’un plan d’investissement pluriannuel comprenant :


– Un volet recrutement des personnels 2016-2017

– Un volet équipement en casernement, en matériel roulant et en petits matériels 2016-2018

 

Mobilisation de l’Assaupamar contre la destruction de la mangrove

Le samedi 20 février 2016, des militants de l’Assaupamar (Association pour la Sauvegarde du Patrimoine Martiniquais) se sont mobilisés contre le saccage de la mangrove au quartier Pointe-Savane au Robert. Pour accéder à la mer en véhicule, un riverain  a coupé des arbres, réalisé une tranchée et un enrochement d’un accès coupant la mangrove en deux. De plus, il a édifié un barrage  à l’aide d’un filet au prétexte d’empêcher l’échouage d’algues sargasses. Ces deux ouvrages totalement illégaux ne sont pas sans conséquences graves sur les écosystèmes. Le barrage de filet a déjà causé la mort d’animaux marins tels que des tortues qui ont été retrouvées mortes. On sait que la mangrove protège les côtes de l’érosion due à la houle et aux cyclones. C’est un lieu de la reproduction marine et plus généralement  de refuge pour la faune. La mangrove filtre aussi les eaux qui viennent de la terre en direction de la mer et participe ainsi à la protection de la biodiversité marine.

La DEAL (Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement) qui avait été alertée  avait demandé au fautif, depuis décembre dernier, de remettre  le site en état. Ce qu’il n’a jamais fait. L’ASSAUPAMAR a donc enlevé le barrage de filet et promis la remise en état du site prochainement si rien ne bouge.

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires