Breaking News

Martinique. En direct de Fort-de-France - Le Panorama de l'actualité

26 Jan 2015
3668 fois
Collectif Contre les Impôts Injustes a fait salle comble Collectif Contre les Impôts Injustes a fait salle comble © DR

Fort-de-France. Mardi 27 Janvier 2015. CCN. Chaque semaine, CCN vous propose un tour d’horizon de l’acte de la Martinique avec nos correspondants à Fort-de-France.


La lutte contre impôts injustes s’organise
Ce mercredi 21 janvier, le Collectif Contre les Impôts Injustes a fait salle comble à l’occasion de la deuxième rencontre qu’il organisait à la Maison des Syndicats.

Après que Jean ABAUL et Marie-Hélène DELOY eurent rappelé la genèse et les objectifs du Collectif, plusieurs participants à la réunion ont fait part de leur témoignage. Des situations très dures ont été présentées : Par exemple, celle de ce chef d’entreprise qui a dû arrêter ses activités à cause des impôts excessifs, celle d’un retraité âgé de 86 ans qui a pour tout revenu 272 euros de pension mensuelle, incapable de payer la taxe foncière, celle de l’avocat qui, en plus des taxes importantes qu’il paie en tant que citoyen, voit son entreprise pressurée. Plusieurs interventions ont insisté sur les conséquences désastreuses au plan économique et social de la politique fiscale qui est en œuvre dans notre pays.

Certains intervenants ont développé la dimension historique du problème. Notre peuple a été dépossédé de tout pendant le système esclavagiste et sous le régime colonial. C’est au prix d’énormes sacrifices que les couches populaires ont pu se constituer un patrimoine. Les taxes foncières payées à perpétuité sont vécues comme une location indue de leur propre bien. L’incapacité de payer conduisant à des saisies est assimilée à une nouvelle spoliation. Cette question doit être replacée dans le cadre de la lutte pour les réparations.

Des intervenants ont développé l’idée qu’à ces données spécifiques, il fallait ajouter les conséquences des politiques d’austérités imposées par l’Union Européenne. Le désengagement de l’état et les restrictions budgétaires condamnent les collectivités locales à augmenter la pression fiscale. Les revendications devront donc associer les élus soucieux de défendre les intérêts du peuple à l’élaboration des propositions alternatives. Il a été réaffirmé qu’il ne s’agissait pas de remettre en cause la nécessité du prélèvement des impôts, indispensables au fonctionnement de la société, mais d’exiger qu’ils prennent en compte la réalité des revenus.

Les participants ont jeté les bases du comité chargé de coordonner l’action du Collectif. Des premières dispositions ont été prises pour organiser des réunions dans différentes communes. L’objectif arrêté pour les mois à venir est la préparation du cahier de revendications dans des réunions à la base, en concertation avec les syndicats, les organisations représentants les secteurs professionnels et les petites entreprises qui font partie des couches populaires.

 

Annulation des élections municipales de Saint-Pierre
Mercredi 21 janvier 2015, le Conseil d’état considérant qu’il y avait eu une irrégularité portant atteinte à la sincérité du scrutin tout en ne reconnaissant pas de fraude électorale, a annulé les élections municipales du 23 mars dernier. De nouvelles élections seront organisées dans les trois mois à venir.

Rappelons que la liste conduite par le maire sortant RDM Raphaël MARTINE l'avait emporté avec 1220 voix devant celle du candidat de droite, Christian RAPHA, (1035 voix) et celle du PPM conduite par Eliane CESTO (155 voix). Les opposants au maire avaient dénoncé des fraudes électorales et porté l’affaire devant le tribunal administratif. Ils avaient été déboutés puis introduit un pourvoi en cassation. Le verdict prononcé par la Conseil d’Etat permet à tous les candidats de se présenter à nouveau.

 

Inquiétude des salaries de Carrefour Market à Ducos
Depuis plusieurs mois, les produits étaient de plus en plus clairsemés dans les rayons du supermarché de Carrefour Market à Ducos révélant de sérieuses difficultés pour la structure. La semaine dernière la direction a gardé les rideaux baissés et demandé verbalement à des salariés de ne plus se présenter sur leur lieu de travail. Les salaires du mois de décembre n’ont pas été payés et de fortes inquiétudes pèsent sur ceux du mois de janvier. Les salariés se plaignent d’une absence totale d’information sur la situation de l’entreprise et les procédures en cours. Ils ont appris, de façon détournée, qu’une audience est fixée au Tribunal de Commerce pour le mardi 27 janvier. La liquidation judiciaire pourrait être prononcée et ils Ils craignent de perdre leur emploi.

 

Les compagnies aériennes continuent la pwofitasyion
Il y a quelques mois, sous le prétexte de faire face à l’augmentation du cours du baril de pétrole, les compagnies aériennes avaient annoncé l’application d’une taxe dénommée « surcharge carburant » qui venait grever le prix du billet d’avion.

Actuellement, sous l’effet de la guerre économique menée par les Etats Unis et ses alliés des monarchies du golf, le prix du baril de pétrole a connu une chute vertigineuse passant de 108,40 $ au mois de juillet 2014 à 48,79 $ cette semaine. Cela représente une baisse de 55 %. Cette baisse n’est pas répercutée par les compagnies aériennes qui maintiennent au même niveau la surcharge carburant.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Robert Sae

Professeur de français et d'hisoire géographie à la retraite, Co-fondateur de la radio et du journal "Asé pléré annou lité" (directeur de publication de 1981 à 2010), Membre fondateur du Conseil National des Comités Populaires (CNCP) porte-parole de 1983 à 2010, actuellement Responsable aux affaires extérieures, Journaliste sur Radio Fréquence Atlantique et coordonnateur de PIRFA (Pole Information de RFA).

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires