Breaking News

Cuba : Intervention de Bruno Rodríguez lors de la Réunion du Mouvement des pays non alignés

16 Oct 2020
738 fois

La Havane. Vendredi 16 octobre 2020. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. M. Djeyhoun Baïramov, ministre des Affaires étrangères de la République d’Azerbaïdjan ; Messieurs les ministres et chefs de délégation ; Messieurs les délégués et invités, Les principes de Bandung, qui constituent le précédent le plus direct du Mouvement des pays non alignés restent, soixante-cinq ans après leur adoption, absolument actuels et sont toujours plus importants.

Nous reconnaissons le travail effectué par la République d’Azerbaïdjan en tant que présidente en exercice de notre Mouvement et les efforts qu’elle a consentis pour préserver et fortifier l’action indispensable des pays du Sud.

L’arène internationale se fait de plus en plus dangereuse. La principale puissance économique, militaire et technologique fait fi des organismes et accords multilatéraux, viole le droit international et la Charte des Nations Unies, menace la paix et la sécurité internationales par sa conduite agressive et arrogante. Elle rénove et accroît ses visées de domination et d’hégémonie. Elle attise des conflits et déclenche des guerres sous des prétextes humanitaires ou au nom d’une prétendue lutte contre le terrorisme.

Nous constatons une modernisation continue de l’armement nucléaire et une augmentation des dépenses militaires, alors qu’il faudrait consacrer plus de ressources au développement durable. L’écart entre le Nord et le Sud se creuse. On estimait qu’en 2019, 1 pour cent de la population la plus riche du monde possédait deux fois plus de richesse que 6,9 milliards de personnes, tandis que, selon des statistiques s’en tenant au plus bas de l´échelle, 600 millions d’êtres humains vivent dans la pauvreté extrême, que presque 690 millions ont faim et que 5,2 millions d’enfants de moins de cinq ans sont décédés, la plupart pour des motifs qu’il était possible d’éviter et de traiter.

La situation économique mondiale, déjà critique, s’aggrave à cause des effets dévastateurs de la Covid-19, dont le fardeau le plus pesant retombe sur le monde sous-développé.

Les modèles de production et de consommation irrationnels du capitalisme détruisent l’équilibre écologique de la planète. L’échange inégal ne fait pas que persister : il empire. Qui plus est, le droit légitime au développement est entravé dans certaines de nos nations par des mesures coercitives unilatérales.

La dette extérieure qui étouffe les pays sous-développés, à plus forte raison en temps de pandémie, est irrécouvrable et doit être éliminée.

Dans un tel contexte, le Mouvement des pays non alignés, principal mécanisme de concertation politique des pays du Sud, devrait jouer un rôle capital dans la défense des exigences de nos peuples. Il a contribué d’entrée aux luttes contre le colonialisme, le néocolonialisme et l’apartheid, en faveur de la cause palestinienne, du désarmement nucléaire, de la paix et d’un nouvel ordre économique international plus juste, démocratique et équitable.

Pour faire face à la Covid-19, le Mouvement a, sous la conduite de l’Azerbaïdjan, revendiqué le rôle de l’Organisation mondiale de la santé et défendu l’importance de la solidarité et de la coopération internationales. Cuba est fière d’avoir contribué modestement à ces efforts, en dépit des restrictions que lui impose le blocus économique, commercial et financier des Etats-Unis et de la campagne cynique et brutale que l’administration nord-américaine actuelle orchestre contre notre coopération médicale.

Dans le droit fil des principes de Bandung et des buts et principes que le Mouvement a adoptés lors de son Quatorzième Sommet de La Havane (2006), notre mot d’ordre essentiel doit être la préservation de notre unité, qui est indispensable dans le contexte mondial actuel. Nous constituons le gros des États des Nations Unies. Si nous restons unis, nul ne pourra ignorer notre voix. À cet égard, le Mouvement pourra toujours compter sur Cuba.

À partir de ces prémisses, nous sommes convaincus que, comme l’a affirmé Fidel Castro Ruz lors de la Septième Conférence au sommet du Mouvement à New-Delhi (Inde), « les pays non alignés continueront de jouer toujours plus leur rôle irréductible de bastion de la paix, de l’indépendance nationale et du développement, de renforcer leur cohésion et leur unité, et de remplir dignement les devoirs difficiles que leur impose l’heure dramatique que nous vivons. »

Je vous remercie.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires