CCN – Caraib Creole News l L'actualité en Guadeloupe, Martinique et Guyane

Guyane. Pandémie : Tensions sociales, anti pass le pays voit rouge !

Cayenne. Mercredi 25 Août 2021. CCN. Alors que tous les projecteurs de l’actu sont tournés vers la Martinique et la Guadeloupe, la Guyane connaît également un regain du nombre de personnes touchées par le variant Delta de la covid-19. Selon les autorités, le virus connaîtrait une propagation très rapide depuis quelques jours avec une hausse de 40% du nombre de cas positifs en une semaine. Reportage Frédéric Nicolas (CCN Guyane)

En fin de semaine dernière, le Préfet de Région a d’ailleurs durci les mesures de freinage dans 9 communes placées en zone rouge, dont toute l’Ile de Cayenne et Kourou. Ce qui représente 62% de la population. Le couvre-feu a été ramené à 19 heures le soir, et les dimanches sont à nouveau confinés.

Mais la mesure qui a surpris tout le monde, et qui est tombée sans préavis, c’est la nouvelle fermeture des lieux recevant du public, et en particulier les bars et restaurants. A peine 1 mois après leur réouverture ces commerces sont à nouveau pénalisés. Avec dépit les professionnels de la restauration ont dû jeter la marchandise qu’ils venaient de se procurer, prévenus à peine 48 heures avant la fermeture. Certains savent déjà qu’ils n’y survivront pas, et de nombreuses enseignes ont d’ores et déjà mis la clef sous la porte.

Des mesures qui ravivent les tensions

Ces nouvelles annonces de la préfecture sont très mal vécues par une population excédée, et interviennent alors que les tensions autour du Pass sanitaire sont vives. Vendredi dernier une manifestation a mal tourné devant l’Hôtel préfectoral au centre-ville de Cayenne. Le mouvement porté par la Caravane de la liberté réunissait également le syndicat UTG (Union des Travailleurs Guyanais), le MDES (Mouvement de décolonisation et d’émancipation sociale) et le Collectif Trop Violans entre autres. Résultat, aucune avancée, et 2 personnes placées en garde à vue.

Puis ce fut tour des représentants des sociaux professionnels d’exprimer leur mécontentement. Ils ont remis leurs doléances à Gabriel SERVILLE, président de la Collectivité Territoriale de Guyane. Ils réclament que de réelles solutions soient trouvées pour sauver l’économie du pays.

L’Etat semble rester sourd

Des doléances dont le Président de la CTG promet de se faire le relais auprès de la Préfecture. D’autant que ce dernier est très remonté alors qu’il vient de se voir opposer un refus par l’ARS Guyane à sa demande de visite du Centre Hospitalier de Cayenne. Décidément, c’est à croire que Clara DE BORT, directrice de l’ARS – dont beaucoup réclament le départ depuis le début de la crise – s’impose comme la représentante numéro 1 de l’Etat en Guyane.

En tout cas une telle attitude excite les troupes. La rentrée des classes se prépare sous tensions sociale et s’annonce très animée.

Pendant ce temps… alors que seulement 18% de la population est vaccinée, certains s’interrogent : si les vaccinés ont les mêmes contraintes que les antivax, si les restaurants sont fermés pour tous, et que chacun doit rester à la maison le dimanche, à quoi donc peut bien servir le Pass sanitaire en Guyane ?

0