CCN – Caraib Creole News l L'actualité en Guadeloupe, Martinique et Guyane

Guadeloupe. UME-CARL. Lettre à la population de la CARL

Gosier. Vendredi 1 avril 2022. CCN. Mesdames, Messieurs, Cher.es habitant.es de la CARL. Nous vivons actuellement une crise sans précédent au sein de notre Communauté d’agglomération et aujourd’hui encore en toute transparence, il est de notre devoir de vous informer sur les dangers que représentent les décisions prises par le président de la CARL. 

Depuis de trop nombreux mois, nous constatons : 

  • Des dysfonctionnements récurrents des Conseils communautaires
  • Des manquements répétés qui transgressent les règles démocratiques
  • Le refus du droit légal d’expression du groupe majoritaire constitué
  • Le refus de transmission de documents
  • Des dépenses et appels d’offres inconsidérés et injustifiés
  • Des falsifications budgétaires
  • L’absence de tout compte rendu des décisions 

De ce fait le 7 décembre 2021, nous avons transmis au président une demande de mise à l’ordre du jour du conseil communautaire de deux points :
1°: retrait de la délibération numéro 2020–CC–4S–DAJA–24 portant délégation du Conseil communautaire au Président, du 15 juillet 2020. 

2°: retrait de la délibération numéro 2020–CC–4S–DAJA–25 portant délégation du Conseil communautaire au bureau, du 15 juillet 2020. 

Cette demande formulée par 22 conseillers soit la majorité du Conseil communautaire a été réitérée par courrier en date du 14 janvier 2022. A ce jour, nous constatons que notre demande est restée sans suite. 

Notre démarche, qui n’a pas été jugée urgente sur la forme mais qui n’a jamais été contesté sur le fond par le tribunal administratif, n’avait qu’un seul but : celui de protéger à la fois les finances de la CARL, la pérennité de son développement économique à venir mais surtout le porte-monnaie des habitants et des habitantes que vous êtes, durement frappés en 2021 par une augmentation autant excessive qu’inhumaine des impôts de 1250%. 

Et c’est pour cela qu’avec force et conviction, nous les 22 élus.es majoritaires de la CARL : 

  • Affirmons avec détermination notre volonté de reprendre les délégations octroyées au président lors de son élection le 15 juillet 2021.
  • Considérons le président comme unique responsable de trop nombreux dysfonctionnements, induit par son refus d’entendre et de reconnaitre la voix de la majorité depuis de nombreux mois.
  • Prenons nos responsabilités afin de protéger et préserver les intérêts de la CARL menacés par des excès et des dépenses inconsidérées face aux nombreux choix du président préjudiciable à la population.
  • Avons voté NON contre toutes les délibérations à l’ordre du jour du conseil communautaire du jeudi 31 Mars 2022.
  • Voterons NON à toutes les délibérations à venir jusqu’à ce que les deux points demandés ci- dessous soient mis à l’ordre du jour effectif d’un Conseil communautaire fut-il ordinaire ou extraordinaire.

Nous sommes des élu.es responsables et convaincus que notre action est juste et nécessaire et dans l’intérêt des uns et des autres. La CARL est en danger, notre devoir est de la protéger. 

0