CCN – Caraib Creole News l L'actualité en Guadeloupe, Martinique et Guyane

Guadeloupe. UGTG-Pole Emploi sur la situation sociale

Pointe-à-Pitre. Mercredi 24 novembre 2021. CCN. Nous, Agents du Pôle Emploi, sommes en première ligne dans la lutte contre le chômage en Guadeloupe. Aujourd’hui, nous voyons de jeunes travailleurs privés d’emploi qui manifestent leur colère et leur souffrance. Des « élus » de tous bords semblent découvrir la situation et veulent parler au nom de cette jeunesse, alors que ce sont ces mêmes politiciens, de par leur inaction, qui portent la responsabilité de cette situation !

L’UGTG Pôle Emploi rappelle qu’en 2009 l’Etat, la Région, le Département entre autres ont signé unaccord pour la mise en place un plan d’urgence pour l’emploi et la formation des jeunes :

Sonjé : Yo pa rèspèkté siniyati a yo !

Les fonds de la formation ont été gaspillé par des membres de l’équipe de direction du Pôle-Emploi, au profit de centre de formation « ami », ce qui s’apparente à des quasi-détournements de fonds publics. Le scandale de la « will academy » est un exemple déjà documenté et dénoncé par l’UGTG.

La direction de Pôle emploi est aussi responsable de cette situation !

Aujourd’hui, cette crise est aussi celle de la direction du Pôle Emploi, qui depuis la création de cet établissement en 2009, s’est toujours montrée incapable de mettre en place une politique au servicedes chômeurs de Guadeloupe.

Une direction plus occupée à s’accorder des avantages personnels sur le dos des agents et des usagers et à recruter parmi leurs proches, au lieu d’œuvrer à la mise en place :

  • D’un programme pluriannuel de formation vers des métiers d’avenir,
  • De prestations d’accompagnement des différents publics (créateur, jeunes, femmes, TH) adaptées à nos réalités,
  • D’une politique partenariale visant à collecter et mettre à disposition des chômeurs de Guadeloupe, les offres d’emploi
  • D’actions concrètes de lutte contre les discriminations liées à l’embauche

Comment expliquer qu’il a fallu la mobilisation de l’UGTG pour que les Travailleurs de Guadeloupe puissent accéder à quelques emplois sur les milliers disponibles dans le cadre de la construction du nouveau CHU… ?

Quant à la réforme du régime de l’assurance chômage, l’application de ses nouvelles règles, entraine à la fois, la baisse du montant des indemnités chômage et du nombre d’allocataires, déjà extrêmement faibles en Guadeloupe.

Par conséquent, ceci entraînera une dégradation des conditions de vie des familles, et singulièrement des jeunes. Ceux-ci, comme l’ensemble des Travailleurs de Guadeloupe sont victimes d’un cycleinfernal : Exclusion du savoir => exclusion du travail => exclusion sociale

Comment alors parler de « paix sociale » quand 60% des jeunes de moins de 26 ans sont exclus du marché du travail ?

Ki léta, ki réjyon, ki dépawteman, ki rèsponsab a pôlanplwa : yo tout kapo !

L’UGTG invite les chômeurs de Guadeloupe, notamment les jeunes, à s’organiser en association pour défendre leurs droits.

L’UGTG exhorte les agents de Pole emploi é tout pép-la à renforcer la mobilisation, pour dire :

NON A L’OBLIGATION VACCINALE
NON AU PASS SANITAIRE
OUI A LA MISE EN PLACE D’UN PLAN MASSIF POUR L’EMPLOI ET LA FORMATION DES JEUNES OUI A LA REVISION DE LA REGLEMENTATION DE L’INDEMNITE CHOMAGE

0