CCN – Caraib Creole News l L'actualité en Guadeloupe, Martinique et Guyane

Guadeloupe. Sainte-Anne : Rapport de la CRC 2021

Sainte-Anne. Vendredi 30 juillet 2021. CCN. La Chambre Régionale des Comptes se prononce une nouvelle fois, sur le retour à l’équilibre du compte administratif 2020 et sur l’équilibre du budget 2021 permettant ainsi à la Ville de Sainte-Anne de sortir du plan de redressement

C’est avec fierté que Christian BAPTISTE, le Maire de la Ville de Sainte-Anne annonce que la commune sort du plan de redressement après avoir mise en œuvre les mesures nécessaires au retour à l’équilibre budgétaire.

En effet, le 28 juillet 2021, la Chambre Régionale des Comptes (CRC) a transmis son avis n°2021-0061 relatif au compte administratif 2020 et au budget primitif 2021 de la Ville de Sainte-Anne. Ce dernier confirme pour la deuxième année consécutive, un excédent global de clôture et la diminution des charges de fonctionnement à hauteur de 1 453 640,64 euros. L’excédent global de clôture du compte administratif 2020 s’élève quant à lui, à 1 985 552,32 euros.

Ce résultat est le fruit de la politique budgétaire rigoureuse menée depuis 2014 par l’équipe municipale, de la transformation profonde des pratiques professionnelles au sein de l’administration et de l’effort collectif des Saintannais et des Saintannaises. Avec l’appui des partenaires institutionnels et l’engagement des agents, la municipalité se tourne, désormais, pleinement vers des projets d’avenir.

Dès lors, l’enjeu des prochaines années sera de maintenir la politique de rigueur budgétaire tout en poursuivant le développement d’infrastructures et l’aménagement durable du territoire. D’ailleurs, avec les travaux de rénovation du clocher de l’Eglise, la réfection des voiries communales, la sécurisation des bâtiments publics, comme ceux réalisés actuellement au stade ou encore, le projet de construction du groupe scolaire de Chateaubrun, la Ville de Sainte-Anne est maintenant en « mode chantier ».

Pour autant, le Maire rappelle, qu’il est primordial de continuer à appliquer les recommandations de la CRC dans le temps et que le développement de la ville doit s’inscrire dans une démarche globale et raisonnée pour éviter les écueils du passé.

0