CCN – Caraib Creole News l L'actualité en Guadeloupe, Martinique et Guyane

Guadeloupe. Mise en place des enclos de régénération à la plage de Clugny, Sainte-Rose

Saint-Rose. Mardi 26 mai 2021. CCN. Sur la plage de Clugny, site du Conservatoire du Littoral géré par la Commune de Sainte-Rose, l’ONF va mener dans le cadre du projet CaribCoast un chantier de pose d’enclos de régénération, à partir du Mercredi 26 mai 2021 pour une durée prévisionnelle de 5 jours. L’objectif : reboiser le site afin de protéger la plage de l’érosion et de garantir un espace ombragé pour les usagers de demain.

Le projet Carib Coast

CaribCoast, c’est le réseau caribéen de prévention des risques côtiers en lien avec le changement climatique. Ce projet partenariat a pour objectif de comprendre et de documenter les risques côtiers pour anticiper et montrer l’efficacité des techniques d’atténuations et des solutions fondées sur les rôles joués naturellement par les écosystèmes.

Les opération gérées par l’ONF

Dans ce projet, l’ONF intervient sur le “Suivi et atténuation de l’érosion côtière”, au travers de trois axes :

  • animation et coordination des activités des partenaires
  • diagnostic et documentation technique
  • mise en place d’actions concrètes en Guadeloupe

Deux sites pilotes sur la forêt littorale ont été retenus en Guadeloupe : Anse Maurice et la Plage de Clugny.

L’ONF organise des ateliers de sensibilisation et des visites de terrain, et communique sur le projet localement et à l’international.

Dans ce cadre, une journée de parrainage de chaque enclos par une école de Saint-Rose est prévue le mercredi 16 juin 2021. Les enfants représentants viendront afficher sur leurs enclos la production graphique de toute leur classe. Un stand de sensibilisation sera animé par l’association To-Ti-Jon.

Pourquoi des enclos de régénération sur la plage de Clugny ?

L’érosion littorale est une problématique qui touche particulièrement la Guadeloupe, qui subit de plein fouet les effets du changement climatique et de la montée des eaux. La Plage de Clugny à Sainte-Rose est un des sites de l’archipel les plus touchés par ce phénomène. Il a donc été retenu comme site pilote prioritaire suite à plusieurs constats alarmants /

  • Dégradation de la végétation : recul de la limite de végétation de 60 m entre 1950 et 2013, dégradation du cordon forestier avec peu de régénération et perte progressive du caractère naturel du site
  • Erosion : Marine : phénomène naturel dû aux fortes houles accentué par l’élévation du niveau de la mer. Pluviale : ravinement prononcé en période de pluie. Anthopique : tassement du sol par les véhicules et le piétinement, dégradation de la végétation, vol de sable.

Les objectifs sont de densifier le couvert végétal et d’atténuer le recul du trait de côte tout en garantissant le bon accueil du public sur ce site touristique et très fréquenté.

Enclos de régénération et reboisement

La forêt du littoral constitue un véritable écran de protection : elle protège la côte du vent et de la houle, elle stabilise le sable empêchant l’érosion des plages, et accueille les pontes de tortues marines. Cette forêt est localement très dégradée. C’est pour cela que l’ONF a mis en place des enclos de régénération avec des plantations d’espèces locales. Les enclos permettent aux jeunes arbres de pousser sans perturbation et de créer des zones ombragées qui feront le bonheur des usagers de demain.

0