CCN – Caraib Creole News l L'actualité en Guadeloupe, Martinique et Guyane

Guadeloupe. Lancement 1er appel à projets Chlordécone

Basse-Terre. Capitale. Vendredi 11 Mars 2022. CCN.Pollution par la Chlordécone aux Antilles: lancement d’un appel à projets sur les sols et les écosystèmes

L’Agence nationale de la recherche, la région Guadeloupe et la Collectivité Territoriale de Martinique annoncent le 10 mars 2022 le cofinancement et le lancement d’un 1er appel à projets conjoint « Chlordécone ». Il s’inscrit dans le cadre du volet recherche du IVème plan stratégique de lutte contre la pollution par la chlordécone 2021-2027 dont l’objectif est de développer une recherche transversale afin de poursuivre et de renforcer les mesures déjà engagées pour réduire l’exposition des populations à la chlordécone en Guadeloupe et en Martinique ainsi qu’à déployer des mesures d’accompagnement adaptées. Ce premier appel, issu d’un travail collectif, s’appuie sur les recommandations du Comité de Pilotage Scientifique National (CPSN) en lien avec la coordination locale CLoReCA, et porte notamment sur la remédiation des sols. D’autres appels à projets seront lancés à l’issue de ce premier appel. Le financement global apporté par l’ANR aux équipes de recherche sur ces différents appels est fixé à 8,8 millions d’euros.

Thierry Damerval, Président-Directeur général de l’ANR : « Ce premier appel « Chlordécone » revêt une importance particulière pour l’ANR car d’une part il répond à un besoin social crucial relayée par le plan national chlordécone IV et d’autre part il est le fruit du renforcement de notre collaboration avec les régions antillaises permettant un effet levier pour répondre à des questions de recherche ancrées dans les territoires. »

Serge LETCHIMY, Président du Conseil Exécutif de Martinique : « Alors que la « Chlordécone » a contaminé 92% des martiniquais et prés de la moitié des terres cultivables pour plusieurs centaines d’années, notre santé et celle des générations futures nous imposent d’agir dés maintenant pour créer les voies de sortie de cette catastrophe sanitaire. Par une participation financière maximale d’1,5 millions d’euros sur un appel à projet global de prés de 6 millions d’euros, l’engagement de la Collectivité Territoriale de Martinique est sans faille aux co?tés de l’ANR et de la Région Guadeloupe. Ces moyens importants permettront notamment de financer des projets de recherche sur la dépollution de notre environnement, de notre alimentation et de poser les bases d’une société post-chlordécone. Aujourd’hui, les recherches sur la chlordécone sont enfin érigées comme priorité stratégique de la politique de recherche publique française. C’est un début de cheminement vers la réparation. »

Ary Chalus, Président de la Région Guadeloupe : « Cette appel à projets de recherche dans le cadre du plan chlordécone IV s’inscrit dans la continuité des actions (financement de contrats doctoraux et de projets de recherche sur les anciens PO FEDER) de la collectivité régionale pour la protection sanitaire de notre population, pour l’acquisition de connaissance en vue de déployer des solutions de remédiation des sols et pour maintenir les activités socio- économiques durement impactées par la contamination à la chlordécone. Sur une enveloppe globale de prés pour la Région Guadeloupe interviendront à hauteur de 1,5 millions d’euros ce qui permettra de financer les équipes de recherche locales qui candidateront. L’acquisition de connaissances et les actions opérationnelles qui en découleront, restent notre meilleure arme pour faire face à cette contamination prévue pour durer des centaines d’années dans nos sols et dans nos eaux. »

Malgré les progrés de la recherche, des connaissances supplémentaires demeurent nécessaires

La chlordécone est un insecticide organochloré qui a été utilisé aux Antilles françaises jusqu’en 1993 pour lutter contre le charançon du bananier. Pendant plus de 20 ans, ce pesticide a contaminé durablement les écosystémes, entrai?nant des conséquences délétères pour l’environnement et la santé.

Depuis la fin des années 90, la présence et les effets du chlordécone font l’objet de recherches approfondies. La surveillance a révélé de fortes concentrations de chlordécone dans les ressources en eau potable, ainsi que sa présence continue dans les sols. On estime qu’en raison de sa persistance, il est probable que la contamination environnementale causée par la chlordécone dure des siècles. Des études épidémiologiques ont montré que la population des Antilles françaises a été fortement exposée, notamment au travers de la consommation de produits alimentaires. Les recherches menées depuis plus de 20 ans ont permis des avancées, toutefois des connaissances supplémentaires demeurent nécessaires pour mettre en place des actions efficaces et permettre la réalisation de l’objectif politique du plan gouvernemental sur la chlordécone1.

Mobilisation des communautés scientifiques à travers une approche « One health »

L’ANR, la Région Guadeloupe et la Collectivité Territoriale de Martinique se mobilisent donc pour lancer ce premier appel « recherche, développement et innovation » sur les conséquences et la durabilité associés à la présence du chlordécone, à travers une approche « One-health ». Une action efficace nécessite en effet une approche interdisciplinaire renforcée, capable d’améliorer les connaissances de l’impact de cette molécule et de ses dérivés sur la santé humaine et la société, sur la biodiversité fonctionnelle et les services écosystémiques. Il est également important de mieux appréhender les conditions d’appropriation de ces découvertes par la population antillaise, voire les changements d’échelle pour que les actions de remédiation et de correction des milieux pollués par la chlordécone, notamment les sols agricoles, soient opérationnelles en conditions réelles.

Ces exigences sont au cœur du présent appel à projets conjoint qui vise à soutenir des projets de recherche collaborative, de développement et d’innovation qui aborderont les aspects fondamentaux et/ou finalisés.

Les projets de recherche devront notamment viser :

• L’amélioration des connaissances pluridisciplinaires sur la prévention des expositions pour abaisser les causes et les facteurs de risque liés à la présence du chlordécone ; en particulier dans la chai?ne alimentaire ;

1 Plan chlordecone IV :

https://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/les-plans-nationaux-sante-environnement/article/le-plan-chlordecone-iv-2021- 2027

  • L’identification des freins et des leviers aux échanges et aux interactions entre science et société, c’est-à-dire entre la recherche scientifique sur la chlordécone et les acteurs des sociétés caribéennes ;
  • Le développement de solutions innovantes, rentables et intégrées capables d’apporter résilience et durabilité dans le développement socio-économique caribéenL’annonce des lauréats est prévue fin 2022. La réunion de lancement des projets sera couplée au colloque sur la chlordécone organisé par le CPSN, en lien avec la CloReCa, au mois de décembre 2022 en Guadeloupe.
    Consultez l’appel à projets de recherche :
    https://anr.fr/chlordecone2022/
    _______
    à PROPOS DE
    L’Agence nationale de la recherche (ANR) est l’agence de financement de la recherche sur projets en France. établissement public placé sous la tutelle du ministère chargé de la Recherche, l’Agence a pour mission de financer et de promouvoir le développement des recherches fondamentales et finalisées, l’innovation technique et le transfert de technologies, ainsi que les partenariats entre équipes de recherche des secteurs public et privé tant sur le plan national, européen qu’international. L’ANR est aussi le principal opérateur des programmes d’investissements d’avenir (PIA 1, 2, 3 et 4), dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche pour lesquels elle assure la sélection, le financement et le suivi des projets couvrant notamment les actions d’initiatives d’excellence, les infrastructures de recherche et le soutien aux progrés et à la valorisation de la recherche. L’ANR est certifiée ISO 9001 pour l’ensemble de ses processus liés à la « sélection des projets ».
    www.anr.fr @agencerecherche ANR
    La Région Guadeloupes’appuie sur l’assemblée délibérante du conseil régional de Guadeloupe, région française d’outre-mer. Le conseil régional est présidé par Ary Chalus et est composé de 41 conseillers régionaux, dont 9 vice-présidents. Le Conseil régional s’appuie sur 16 commissions sectorielles. Celles-ci émettent des observations et élaborent des propositions stratégiques et opérationnelles dans leurs domaines d’intervention. La Région Guadeloupe est compétente en matière de développement économique, innovation, de la gestion des programmes européens, de la formation professionnelle, apprentissage et alternance, l’enseignement secondaire et supérieur, l’aménagement du territoire et environnement et les transports. Les compétences partagées avec les autres collectivités s’articulent autour du tourisme (la Région est désignée chef de file pour le tourisme), la culture, le sport, la promotion des langues régionales, l’éducation populaire, la lutte contre la fracture numérique et aménagement numérique.
    www.regionguadeloupe.fr RégionGuadeloupe @CRGuadeloupe RegionGuadeloupe
    La Collectivité Territoriale de Martinique (CTM) est une collectivité territoriale unique française, regroupement du Conseil Départemental et du Conseil Régional de la Martinique. Créée par la loi n° 2011-884 du 27 juillet 2011, son organe exécutif est le conseil exécutif composé de 9 conseillers exécutifs dont son président Serge LETCHIMY. Son organe délibérant est l’assemblée de Martinique composée de 51 conseillers territoriaux et présidée par Lucien SALIBER. Les compétences de la CTM reprennent celles d’une région et d’un département : elle est notamment chargée du développement économique, de l’éducation, de la formation professionnelle, du transport, du développement sanitaire et social et de la coopération régionale.
    www.collectivitedemartinique.mq

0