CCN – Caraib Creole News l L'actualité en Guadeloupe, Martinique et Guyane

Guadeloupe. Journée hystérique du président de la CARL

Gosier. Mardi 14 décembre 2021, Monsieur Cornet à démontre au grand public s’il en était encore besoin, le fonctionnement rocambolesque du Président minoritaire à l’intérieur de la CARL, et son talent de showman extraordinaire :

  • D’abord, dans la nuit du lundi, il déclare la CARL en « situation de crise » et convoque l’ensemble des agents à une réunion extraordinaire au petit matin. Cette décision martiale implique la privation de tous les services aux administrés de la Riviera du Levant.
  • Ensuite, sur les réseaux sociaux, il fait monter la pression en brandissant la menace du non- paiement du salaire des agents. Il fait son acte de contrition et, pour son propre compte, réclame le Pardon.
  • Pour expier sa faute, il décrète leur « mise en chômage technique ». Notre saltimbanque ignore que cette procédure n’existe pas dans la fonction publique.
  • Peu lui importe ! Il enfonce le clou. Il veut à tout prix dramatiser. Il annonce la mise en place d’une cellule psychologique afin que les agents soient accompagnés dans leur « détresse ».
  • Il vole de média en média et finit par atterrir sur le plateau de Canal 10. Il enfile son habit de Procureur et condamne sévèrement les élus insensibles à la souffrance des agents qui ne pourront pas fêter Noël. Il rappelle les mesures d’urgence qu’il a mises en œuvre avec le Préfet de Région. Tous les ministères semblent mobilisés pour endiguer la crise.
  • A 17 heures, la nouvelle tombe avec fracas : tous les agents seront payés en temps et en heure. Zorro est arrivé. Il a vu et il a vaincu. Il fait semblant d’avoir résolu un problème qui ne s’est jamais posé puisque le versement du salaire des agents n’était pas menacé.

Cette mise en scène, pourrait nous faire rire et honorer notre président acteur d’une palme au festival de Cannes, mais Nous savons tous que toute cette agitation n’avait qu’un seul but, redorer le blason d’un président en grande difficulté dans l’opinion public.

Malheureusement, ce comportement hystérique entrave depuis toujours le fonctionnement de la CARL. Voilà comment un Président qui se prétend jeune et responsable, se place souvent en marge de la légalité

Face à ce spectacle affligeant, le départ du Président s’impose au plus vite.

0