CCN – Caraib Creole News l L'actualité en Guadeloupe, Martinique et Guyane

Guadeloupe. Installation de la commission régionale du patrimoine et de l’architecture (CRPA).

Basse-Terre. Capitale. Mercredi 10 novembre 2021. CCN. La loi du 7 juillet 2016 relative à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine (loi LCAP), a institué la nouvelle commission régionale du patrimoine et de l’architecture (CRPA) en fusionnant les anciennes commissions régionales du patrimoine et des sites (CRPS), placée auprès des préfets de région, et les anciennes commissions départementales des objets mobiliers (CDOM), placées auprès des préfets de département.

La CRPA doit être consultée en matière de protection et de valorisation de l’architecture et du patrimoine immobilier, de projets architecturaux et travaux sur immeubles et de protection des objets mobiliers et travaux, et également lors des procédures administratives de recours. En Outre-Mer, la CRPA ne comprend qu’une section réunissant ces trois champs de compétences.

Elle peut proposer toutes mesures propres à assurer la protection, la conservation et la mise en valeur du patrimoine et de l’architecture. Elle peut en outre, être consultée sur les études et les travaux ainsi que sur toute question relative au patrimoine et à l’architecture en application du livre VI du Code du patrimoine.

Placée auprès du préfet de région, la CRPA Guadeloupe est présidée par Monsieur André ATALLAH, maire de Basse-Terre.

Cette première séance est l’occasion de réunir tous les membres titulaires et suppléants afin d’installer la commission, d’aborder le cadre juridique régissant cette instance ainsi que des points importants du règlement intérieur. L’organisation et la mise en place d’un calendrier ainsi qu’un moment d’information sur les labels encadrés par le ministère de la Culture ont permis de construire des fondations solides pour cette commission nécessaire et au bénéfice du territoire.

La commission se réunira tous les 6 mois afin de traiter périodiquement les sujets du patrimoine et de l’architecture de la région. Des groupes de travail seront constitués dans les prochaines semaines afin de travailler sur les dossiers de labellisation et proposer des avis préparatoires à ces séances biannuelles.

Lors de la séance de ce jour, deux propositions ont été mises en débat.

La première a été de proposer la labellisation Architecture Contemporaine Remarquable de la Chapelle Sainte-Thérèse située à Basse-Terre. Le label met en lumière le patrimoine datant de moins 100 ans. Il a pour objectif d’identifier, d’étudier et de protéger ce patrimoine récent et sensibiliser les citoyens à l’architecture du quotidien.

L’édification de la Chapelle s’inscrit dans un mouvement d’innovation architecturale des années 1960, caractéristique en Outre-Mer : celui du mode d’utilisation du béton armé dans la construction. La toiture de l’édifice est cependant tout à fait unique. Ce volume en dents de scie repose uniquement sur les murs extérieurs qui portent structurellement le complexe architectural. La Chapelle constitue également une des rares réalisations contemporaines connues à ce jour en Guadeloupe.

0