CCN – Caraib Creole News l L'actualité en Guadeloupe, Martinique et Guyane

Guadeloupe. Fonds de solidarité d’urgence aux artistes : La Région Guadeloupe et le Département lancent la seconde phase d’appel à candidatures

Basse-Terre. Capitale. Mardi 22 Février 2022. CCN. Après un premier appel à candidatures lancé le 22 octobre dernier permettant à 127 professionnels de bénéficier d’une aide individuelle et forfaitaire de 3 000 €, la Région et le Département Guadeloupe lancent la seconde phase de l’appel à candidatures dans le cadre du fonds commun de solidarité d’urgence à l’attention des artistes. 

Doté d’un montant total de 600 000 €, celui-ci vient en réponse aux concertations avec les acteurs du milieu artistique et à la grande précarité sociale des professionnels dont l’activité est mise à mal depuis la crise sanitaire due à la COVID-19. 

Sur le modèle du premier appel, les demandeurs devront faire parvenir leur avis d’imposition au titre des années 2020 et 2021. 

D’autres pièces justificatives devront figurer dans les dossiers :

– Une lettre personnelle de l’artiste justifiant sa situation de précarité ;

– Un justificatif d’adresse en Guadeloupe ainsi qu’une photocopie de la pièce d’identité ;

– Un numéro GUSO ou SACEM ou AUDIENS ou tout autre document justifiant de l’activité artistique à titre principal ;

– Une attestation CAF pour les bénéficiaires du RSA ;

– Toute pièce établie au nom du demandeur et justifiant d’une situation de précarité ;

– Liste des lieux de prestation sur les années 2019 et 2020 ;

– RIB au nom du demandeur.

Les pièces complémentaires à remplir sont téléchargeables sur les sites de la Région et du Département.

Les personnes physiques souhaitant bénéficier de ce fonds peuvent envoyer leur candidature avant le lundi 21 mars 2022 aux adresses solidariteartistes971@cg971.fr et solidariteartistes971@regionguadeloupe.fr. Seules les candidatures individuelles seront acceptées.

Au-delà de la réponse à l’urgence, la Région et le Département réitèrent leur engagement à accompagner les artistes à travers cette action volontariste et à faire de la politique culturelle et de la structuration des industries culturelles et créatives, un élément moteur du développement de notre territoire et de l’épanouissement des Guadeloupéens.

0