CCN – Caraib Creole News l L'actualité en Guadeloupe, Martinique et Guyane

Guadeloupe. Exposition. Voyages immobiles et bricolage narratifs.

Gosier. Mardi 16 Mars 2021. CCN. Henry Petitjean Roget ancien conservateur en chef de musées de la Guadeloupe, plasticien diplômé des Arts Décos Paris, diplômé en Sciences sociales et docteur en préhistoire spécialisé sur les Antilles, n’arrête pas de nous surprendre. Après la récente publication d’un conte pour enfant « La baleine aux yeux verts », il revient dans le monde de la création plastique.

Henri Petit Jean RogetHomme discret, il montre rarement ses créations. Les œuvres qu’il expose correspondent à une sélection d’une production plus vaste qui s’est étendue sur les années 2018 – 2020. Ses créations « partent » avant d’avoir été vues ! Les œuvres, qu’il nous fait découvrir, aujourd’hui, sont belles, surprenantes et dérangeantes. Henry Petitjean Roget nous offre un arrangement d’objets les plus divers qui, dans ses mains, trouvent leur cohérence dans l’histoire poétique qu’ils nous révèlent : C’est leur titre !

« Assis sur le rebord de la galaxie, je méditais. Un trou noir s’est formé. Un crotale aux crocs acérés en est sorti… »

Ces petits arrangements narratifs, comme il se plait à le dire, font rêver. Ils font voyager. Ces œuvres trouvent leur origine dans un moment d’incertitude par lequel est passé le plasticien. Il avait déchiré plus de 100 de ses dessins rehaussés de couleurs naturelles. L’envie de réaliser ce qu’il n’avait jamais osé, créer de grands formats s’était imposée à lui. Henry Petitjean Roget joue de l’inconscient du spectateur. Ses dessins travaillés dans des tonalités de rouges chauds d’oxyde de fer, de noirs, de bruns d’oxyde de manganèse, de jaunes de chrome, entraînent irrémédiablement le spectateur dans le monde de son inconscient, d’un monde d’images superposées, de découvertes inattendues. Ces œuvres dont on sent les références à de multiples courants artistiques sont inclassables : Dadaïsme, ? Surréalisme ? Fantastique ? Elles sont tout cela à la fois

Papier et géotextile format 148 x 114 « A quoi penses-tu ? Tu as l’air triste et perdu ? Je ne sais quoi te dire. J’oublie tout ce que j’ai vu. Je crains le pire. »

Une exposition incontournable Hôtel Arawak, Gosier du 1 au 10 Avril. Vernissage : le 1er avril à partir de 18h

0