CCN – Caraib Creole News l L'actualité en Guadeloupe, Martinique et Guyane

Guadeloupe. Expo Photo. Maurice-Alain Lima : Un regard Iphonographique sur notre histoire

Abymes. Mercredi 18 mai 2022. CCN. Maurice-Alain Lima  a présenté le 13 mai dernier  une exposition intitulée « Iphonographie Mémoriel – la jeunesse face à l’histoire ». Cet artiste si singulier, nous fait partager sa passion pour la photo avec pour tout équipement  juste un simple IPhone. Cette ’expo  est une véritable plongée sur les lieux de mémoire de notre pay:. . Interview

Maurice-Alain Lima (M-AL) : J’ai commencé à m’intéresser à la photographie dès ma plus tendre enfance. J’ai pris mes premières photos à l’âge de 12 ans. Je vivais en banlieue parisienne et pour passer le temps, je m’amusais à faire des shootings photos sans prétention avec mes amis de la cité. La photo était pour moi un simple loisir, que je pratiquais par intermittence.

CCN : Quel a été votre parcours pour devenir le photographe que vous êtes? 

M-AL : J’ai vécu 39 ans en région parisienne, et j’ai été tour à tour pâtissier et maître d’hôtel. Quand je suis revenu en Guadeloupe, il y a cinq ans j’ai été serveur. Durant toute cette époque j’avais arrêté la photographie. Il y a quatre ans quand l’Iphonographie à été créée, j’ai décidé de me remettre à la photo avec pour simple équipement un Iphone. Aujourd’hui, je suis ce que l’on peut appeler un photographe amateur en quête de perfectionnement

CCN : Qu’est-ce qui vous a donné l’envie de faire de la photographie?

M-AL : C’est ma rencontre avec des jeunes de ma cité à Paris, qu’est né l’envie de faire de la photo. J’ai toujours eu une passion pour la culture, que je partageais avec mon jeune frère plasticien Thierry Lima. D’ailleurs Thierry m’a aidé à monter cette exposition et m’a prodigué des conseils durant tout mon shooting photo avec les différents modèles. . C’est lui qui est à l’origine de la scénographie de l’exposition.

CCN : Quelles  sont vos sources d’inspiration? 

M-AL : Mes sources d’inspirations proviennent essentiellement de mes rêves que je mets en lumière à travers la photographie. Ma première exposition intitulée Iphonographie Mass en 2021 a été créée après un rêve et celle-là aussi. Pour cette exposition, je voulais inviter les jeunes et l’ensemble de la population à prendre conscience de la valeur culturelle et patrimoniale de tous ces lieux de mémoire oubliés qui ont marqué notre histoire. C’est la raison pour laquelle, j’ai choisi le jeune Matthieu Bernier, Mister Royal Guadeloupe et deuxième dauphin de Mister France comme parrain de cet évènement.

CCN : Pouvez-vous nous expliquer en une phrase votre démarche artistique ? 

M-AL : Je suis un diffuseur d’image ayant une âme qui aime sublimer, aussi à l’impossible je suis tenu.

CCN : Quels sont les lieux mémoriels qui vous ont le plus marqué ?

M-AL : La maison de l’esclavage ou servitude humaine au Lamentin. C’est un lieu peu connu de la population qui a été réhabilité, il en est de même pour l’ancienne prison d’esclaves à Petit-Canal et le cachot d’esclaves sur l’habitation Belmont à Trois-Rivières.

L’exposition est présente au Fort d’Epée jusqu’au 31 mai 2022 de 9h à 17h

Instagram : https://www.instagram.com/tv/CdRJUXSpvau/?igshid=MDJmNzVkMjY=

 itw. Maleekah Feedje

0