CCN – Caraib Creole News l L'actualité en Guadeloupe, Martinique et Guyane

Guadeloupe. Dans la peau de Mano en tournée CEDAC

Pointe-à-Pitre. Mardi 31 décembre 2019. CCN. Du 10 au 25 janvier le spectacle musical Dans la peau de Mano sera en tournée CEDAC sur toute la Guadeloupe avant de se rendre en Martinique.

Le 16 mars dernier, Florence Naprix présentait ce projet à L’Artchipel scène nationale de la Guadeloupe, après une semaine de résidence de création dans ce même lieu. Le public a réservé au spectacle Dans la peau de Mano un excellent accueil, il l’a validé à l’unanimité. C’est donc confiante que l’artiste guadeloupéenne l’a présenté à Paris, le 22 novembre dernier. 

Après son triomphe au Bal Blomet (Paris) (guichet fermé); il revient en Guadeloupe avec une tournée CEDAC, qui débute le 10 janvier prochain. La troupe sillonnera l’ile pendant 15 jours avant de terminer son périple le 6 février au Tropiques Atrium scène nationale de la Martinique.
Le 4 janvier 2020 marquera les 50 ans de la disparition de Manuela Pioche, cette tournée sera l’occasion pour Florence Naprix de lui rendre hommage et de faire connaitre au grand public cette artiste hors du commun.

Dans la peau de Mano est né de l’envie de Florence NAPRIX de ramener Manuéla PIOCHE, dite Mano, immense interprète guadeloupéenne des années 1960, férue de biguine et de boléro, à la vie, le temps d’une pièce musicale.

Tout au long du spectacle, leurs voix s’entremêlent en un dialogue d’où il sera difficile de distinguer l’une de l’autre, le passé du présent, l’historique de la fiction.
Il est question de s’interroger, avec Alain VERSPAN, scénographe, sur l’héritage qu’elle laisse, et de déconstruire, avec Stéphane CASTRY à la direction musicale, la biguine d’antan, selon une approche furieusement contemporaine.

Le choix du tout cordes et percussions, avec ce même Stéphane CASTRY à la basse, Julien GRATTARD et Rodolphe LISKOWITCH aux violoncelles et Yoann DANIER à la batterie, est l’occasion de créer un univers intimiste et un écrin des plus élégants pour raconter la vie chaotique d’une artiste insaisissable et multiple, féministe sans même le savoir, crucifiée pour avoir osé être libre.

La scène est repensée en dehors des canevas habituels : désormais, l’espace est vie et perpétuel mouvement, faisant un pont permanent entre création et destruction, joie et peine, célébrant le déséquilibre.

De titres en rencontres, Florence NAPRIX mène son enquête, qui pose plus de questions qu’elle ne lève le voile sur Mano. D’une générosité voilant une vie empreinte de violences et d’humiliations ; la musique en pansement, sublimant une vie de désespoirs, tandis que l’alcool l’aidait à oublier une vie qui aurait pu être toute autre… Une Billie HOLIDAY des faubourgs de Pointe-à-Pitre ? Une pin-up kréyòl déchue ? Qui donc était Manuéla PIOCHE ?

Bienvenue dans la peau de Mano, espace-temps insolite, où la musique raconte, alors que les voix dansent et que les corps chantent, entraînant le public dans un univers fantastique pourtant ancré dans l’histoire et le réel. Serez-vous en mesure de les suivre ?

0