CCN – Caraib Creole News l L'actualité en Guadeloupe, Martinique et Guyane

Guadeloupe. Combat Ouvrier condamne l’arrestation musclée de Claudine Marathon, secrétaire générale de l’UTS-UGTG ce jour au Centre hospitalier de Basse-Terre.

Pointe-à-Pitre. Vendredi 22 octobre 2021. CCN. Combat ouvrier dénonce avec force l’interpellation musclée de Claudine Maraton, secrétaire générale de l’UTS-UGTG, menottée et emmenée par les gendarmes alors qu’elle était sur le piquet de grève des travailleurs du Centre hospitalier de Basse-Terre le 22 octobre 2021.

Cette répression s’ajoute à plusieurs qui ont eu lieu récemment contre des militants syndicalistes en grève.

La colère actuelle de beaucoup de travailleurs s’explique par des mesures de suspension exercées par les directions des établissements de santé contre les travailleurs qui refusent de se soumettre à l’obligation du passe-sanitaire.

En dépit du fait que nous sommes favorables au vaccin nous refusons l’obligation vaccinale et le passe- sanitaire assortis de sanctions.

Nous dénonçons la loi du 5 août 2021. Car il s’agit d’une loi anti-ouvrière qui n’a absolument rien à voir avec la santé publique mais qui est une mesure de mise au pas des travailleurs à qui l’on veut faire baisser la tête et reprendre le travail, la matraque et le fusil dans le dos.

Si le gouvernement et l’administration locale poursuivent cette politique, ils trouveront en face d’eux, comme au CHU de la Meynard en Martinique, des travailleurs prêts à répondre coup pour coup aux attaques des gendarmes.

Une telle situation n’est pas sans rappeler les pires méthodes colonialistes.

COMBAT OUVRIER :

– apporte son soutien à tous les grévistes et les encourage à poursuivre la lutte jusqu’à la victoire,

– apporte son soutien aux courageux soignants du CHU de La Meynard en Martinique et à tous les soignants en lutte dans l’île sœur,

– exige l’arrêt immédiat des poursuites contre tous les militants syndicalistes,

– exige le droit pour tous les travailleurs, passe-sanitaire ou pas, quel que soit le lieu de travail, d’avoir accès librement à leurs locaux professionnels

– exige qu’aucun salaire ne soit suspendu,

– appelle à la solidarité active de l’ensemble des travailleurs des Antilles-Guyane,

– appelle à un grand mouvement d’ensemble de tous les travailleurs des Antilles-Guyane contre la politique anti-ouvrière et colonialiste du gouvernement Macron et de ses représentants locaux.

TOUS À LA MANIFESTATION DU SAMEDI 23 OCTOBRE À 8H30 SUR LA PLACE TRICOLORE À SAINTE-ROSE CONTRE L’OBLIGATION VACCINALE ET LE PASSE-SANITAIRE !

Lita Dahomay, Le 22 octobre 2021

0