CCN – Caraib Creole News l L'actualité en Guadeloupe, Martinique et Guyane

Guadeloupe. Cérémonie arrivée des premiers indiens en Guadeloupe.

Pointe-à-Pitre. Jeudi 2 janvier 2020. CMA. 165 ans depuis l’arrivée des premiers travailleurs indiens en Guadeloupe, de nombreux descendants et plusieurs personnalités se sont réunis  devant le monument du premier jour pour une cérémonie de recueillement. Ce 24 décembre, date retenue pour commémorer ces premiers travailleurs indiens, fut l’occasion pour la présidente du Conseil général Josette Borel Lincertin de faire part de son engagement à travers son discours. A lire ci après.

En tant que Présidente du Conseil départemental, je suis heureuse d’être parmi vous ce matin pour participer à cette belle manifestation qui vise à commémorer un moment important de l’Histoire de notre pays.

Aujourd’hui 24 décembre, en effet, comme chaque année depuis l’installation du Monument du Premier Jour, ici, à la Darse, à Pointe-à-Pitre, les associations de culture indienne organisent la commémoration de l’arrivée du premier convoi de travailleurs indiens en Guadeloupe;

Aujourd’hui en effet, 24 décembre, comme chaque année, petites filles et petits fils de ces travailleurs engagés se recueillent et la Guadeloupe toute entière, dans sa diversité culturelle, multiple, riche, se souvient des étapes de sa construction et de la constitution de son peuplement.

Avec nous aujourd’hui, la Guadeloupe toute entière se souvient de ces bâtisseurs courageux et valeureux qui, générations après générations, ont contribué au développement économique et culturel de la Guadeloupe et ont apporté une part d’eux-mêmes dans la construction du « péyi Guadeloupe ».

Je pense avec émotion au sort qui fut réservé à ces migrants du bout du monde et, à l’extraordinaire aptitude des peuples à la résilience.

En effet, comme pour les Noirs à peine sortis de quatre siècles de « barbarie civilisée », pour reprendre l’expression d’Aimé CESAIRE, les premiers Indiens connurent de leur côté la répression et la grande misère.

Ensemble, ici, nous sommes tous des artisans d’une mémoire qui n’oublie rien, mais qui prépare l’avenir.

Dès le début de ma mandature, j’ai eu la volonté de réaliser une « route de l’engagé » suivant les même principes que la « Route de l’esclave » qui a été labellisée par l’UNESCO en 2010.

Ce projet est en cours. Son objectif est de mettre en valeur les cultures et les patrimoines issus de l’immigration indienne en Guadeloupe, à travers un itinéraire regroupant des lieux emblématiques que nous répertorierons sur notre application numérique des «trésors du Patrimoine » du Conseil départemental.

Je suis heureuse de vous annoncer que la collectivité départementale que je préside s’est engagé pour, dès cette année 2020, travailler aux côtés des associations, qui font un travail formidable, afin que cette date importante de l’arrivée du premier convoi de travailleurs indiens en Guadeloupe soit commémorée à sa juste hauteur.

J’ai pris cet engagement envers vous, à travers le président Elie Shitalou. Il sera tenu. C’est ensemble, qu’il nous faut aujourd’hui, Guadeloupéens, construire ce récit partagé. Faire que nous fassions peuple.

Voilà un noble objectif que nous devons faire nôtre.

Je vous remercie

 

0