CCN – Caraib Creole News l L'actualité en Guadeloupe, Martinique et Guyane

Guadeloupe. Aide à l’emploi dans le secteur associatif

Basse-Terre. Capitale. Samedi 29 mai 2021. CCN. Dans le cadre du plan de relance en Guadeloupe, l’Etat et le Conseil Départemental viennent de signer une convention de partenariat pour le financement de 500 emplois aidés au profit des associations.

Le Parcours Emplois Compétences (PEC) est un dispositif d’aide à l’emploi porté par l’État reposant sur un triptyque emploi-formation-accompagnement. Pour faire face aux enjeux économiques et aux conséquences sur l’emploi depuis la crise sanitaire, le Gouvernement a renforcé ces mesures d’aide à l’emploi en augmentant les prises en charge, d’une part financièrement, et, d’autre part en augmentant le nombre de contrats financés.

Par son engagement visant à faciliter l’accès à l’emploi des bénéficiaires du RSA, acté à travers le Programme Départemental d’Insertion 2020-2022, le Conseil départemental a souhaité appuyer la démarche en renforçant ces aides par la diminution du reste de rémunération à charge des employeurs associatifs.

L’objectif est de rendre plus attractifs les contrats Parcours Emplois Compétences (PEC), notamment pour les acteurs de l’Insertion par l’Activité Economique et de l’Economie Sociale et Solidaire.

Cette convention Etat / Conseil départemental prévoit une prise en charge jusqu’à 95% du coût du salaire, sur la base d’un cofinancement pris en charge par les deux signataires.
La contribution du Département représente 15% du coût du salaire, sur la base du SMIC, en complément de l’aide de l’Etat dont la participation varie entre 60 et 80% en fonction des difficultés sociales et professionnelles particulières rencontrées par le salarié embauché.

La mise en place de ce dispositif, en vue de proposer 500 emplois aux structures en mesure d’embaucher, représente un effort financier de plus d’1 M€ pour le Conseil Départemental sur le budget 2021, aux côtés de l’État qui mobilise 10 M€. Il s’inscrit dans une démarche d’insertion professionnelle pour un public éloigné de l’emploi, les bénéficiaires du RSA et singulièrement, les jeunes.

0