CCN – Caraib Creole News l L'actualité en Guadeloupe, Martinique et Guyane

Guadeloupe. 1ers Bilan. L'année vue et revue par André Atallah

Basse-Terre. Capitale. Jeudi 12 janvier 2023. CCN l’heure est encore au bilan de cette année fraîchement écoulée. Ainsi donc pour CCN Web Média Alternatif, ces contributeurs ponctuels ont tous accepté au filtre de leurs visions et expériences personnelles, de faire un retour sur notre Gwadloup de 2022. Ce sont : André Atallah (Cardiologue, maire de la Capitale), Teddy Bernadotte (Directeur Cabinet à la Région), Daniel Dumirier (Directeur Cabinet au Conseil Départemental), Franck Garain (Sociologue), Loic Martol (Conseiller Régional),  Michel Robin-Clerc (architecte, adjointe de la ville de Pointe à Pitre), Frantz Succab (Dramaturge, journaliste-observateur).

4/5

Le docteur André Atallah, maire de Basse-Terre, président du mouvement BATIR, et Président de la Fédération Hospitalière de Guadeloupe nous fait part de sa vision

D’où je vous parle, de ma Basse-Terre, nous avons profondément été meurtris par la tempête FIONA. Nous avons été frappés, mais nous avons également su montrer notre capacité collective à nous dépasser pour reconstruire notre territoire.         

Unis et solidaires, autour d’un bel élan de générosité nous avons démontré notre force collective. 

Permettez-moi ici de remercier les élus et agents de la ville de Basse-Terre, les bénévoles, les acteurs de la société civile, les forces de sécurité, les fonctionnaires, les institutions et collectivités qui ont répondu présents.

C’est toute la Guadeloupe qui a été solidaire en plein cœur de la crise.

Mais c’est également la Guadeloupe qui sait se rassembler pour remporter les victoires essentielles pour la confiance en l’avenir. 

Nous retiendrons en 2022 ces figures qui ont su nous rendre fiers et faire briller notre Guadeloupe au-delà de ses frontières.

J’ai une pensée toute singulière pour ces filles et fils de la Basse-Terre qui comme chaque année nous donne un sentiment de grandeur et d’humilité.

Enzo Lefort, champion du monde d’escrime,

Marie José Pérec, intronisée légende du sport au Musée National du Sport,

Indira Ampiot, Miss France 2023.

Nous retiendrons également de 2022, le fait de renouer avec une certaine normalité de la vie, après les deux années marquées par la crise du Covid-19. Comme un symbole, nous avons pu nous réunir autour d’évènements culturels et sportifs ancrés dans notre paysage, tel le tour cycliste de la Guadeloupe et la dernière édition de la Route du Rhum, dont nous espérons encore de grandes retombées.

J’ai regardé  la Guadeloupe et tout particulièrement ma ville, à travers l’exercice de mes différentes fonctions.

1/En ma qualité de Maire de Basse-Terre, je peux considérer que nous avons bien œuvré en 2022 pour le bien du Chef-Lieu

D’aucun souligne le dynamisme de la vie culturelle et sportive. Plus qu’un symbole, la réouverture du Stade de Rivière des Pères, après 5 ans d’immobilisme, est le résultat d’un engagement fort en synergie avec les clubs sportifs du chef-lieu et la CAGSC.

Dans le cadre de mes fonctions, j’observe aussi un regain d’intérêt des investisseurs et de l’État pour impulser une nouvelle donne économique.

En effet, la situation financière du chef-lieu s’améliore nettement : Nous respectons la trajectoire vertueuse que nous avions projetée. La dette qui s’élevait au début du mandat à 10 millions d’euros, est passée en 2022 sous la barre des 2 millions d’euros, le déficit de fonctionnement ayant été au passage divisé par 4.

L’année 2023 verra se concrétiser des projets lancés en 2022 :

  • La maison Mahatma Ghandi sera inaugurée dans les semaines à venir ;

  • La crèche de Rivières des Pères rénovée et mise aux normes, pourra de nouveaux accueillir les enfants ;

  • 3 terrains de sports seront mis en service dans le cadre du projet « Sportons Nous bien dans nos Quartiers » seront vite inaugurés ;

  • La poursuite de la requalification de la Rue de la République dont la première tranche s’est concrétisée en 2022.

  • La maison de la musique de Basse-Terre ouvrira ses portes ;

  • Des Tuk-Tuk électriques faciliteront les déplacements entre les parkings et le centre-ville.

  • La Revalorisation, la réorientation et l’optimisation du parking Horizon qui seront une plus-value sur le plan économique pour le Sud Basse-Terre et surtout un allègement de notre dette.

 

Notre ambition pour la ville de Basse-Terre ne faiblit pas. Les services de proximité et le cadre de vie feront partie de nos priorités et ces sujets cruciaux seront placés sous le signe de la concertation.

 2/ En ma qualité de président du Groupe HTA-Guadeloupe et en tant que coordinateur médical de la mission HTA du Gip-Raspeg

Je puis dire qu’en matière de santé publique que les projets sont nombreux et ambitieux et devraient se concrétiser en 2023 :

  • Une saynète qui sera enregistrée sur des clés USG et largement diffusée aux professionnels de santé et à la population (en créole avec sous titrage en français) sur l’Hypertension Artérielle, « An Ka Fè Tansyon, Ki Vé Di», maladie qui touche 25 % de notre population adulte
  • Le projet « Boujé Sé Santéan fanmi », qui consiste à délimiter un espace le long du boulevard de Basse-Terre les 1er et 3 ème vendredi du mois le soir de 19 à 20H30 afin de permettre de s’adonner en famille à l’activité physique en toute sécurité
  • Les P3S en partenariat avec la Conseil Régional et l’ARS, sous la coordination du Groupe HTA-Guadeloupe qui vont redémarrer (mise aux normes par le C Régional, et Professeurs d’éducation en activité physique adapté pour encadrer des séances avec le soutien du CR et de l’ARS. Projet « Boujé Sé Santé» qui a été labellisé PNNS, Plan National Nutrition Santé. 

 3/ En tant que président de la Fédération Hospitalière de Guadeloupe

L’aide de mon bureau et Conseil d’Administration des chantiers importants sont à relever.

Le grand chantier, et qui aura des incidences sur les années à venir sera de défendre notre système de santé qui est en crise. Une première plateforme de 37 pages avec des propositions d’amélioration de notre système de santé a été validé et transmise aux autorités et sera un une première base de travail avec les ministères de tutelles.

Les thèmes retenus sont :

  • L’attractivité,
  • Le rattrapage sanitaire, tenant compte des inégalités territoriales de santé et de la continuité territoriale
  • La situation financière des Établissements Publics de Santé (EPS)
  • La coopération entre les EPS de la Guadeloupe et la coopération avec la Caraïbes.
  • La place de l’hôpital dans le cadre du vieillissement de la population

Les compétences qui m’entourent nous permettent de produire des dossiers de grande qualité et audibles en haut lieu. La priorité sera de mieux quantifier la situation financière de nos EPS. Il y a certes le coefficient correcteur géographique à actualiser, combat que nous menons depuis tantôt. Nous sommes satisfaits d’apprendre qu’une enquête diligentée par la DREES a été réalisée dans les EPS des Outre-mer et sera présentée en janvier 2023. Mais on risque de passer à côté, et de le payer cher si la dimension MIG (Mission d’Intérêt Général) n’est pas incluse dans  ce diagnostic.       Un vrai plan Marshall sur 5 ans s’impose, avec pourquoi pas (cela fait partie de nos propositions avec un secrétariat interministériel à la santé outre-mer).

Et si notre dossier est retenu nous ambitionnons de participer au Tournoi de Football Inter Hospitalier qu’organise la Fédération Hospitalière de France en partenariat avec la Ligue de Football professionnelle qui a lieu cette année à Toulouse en juin.           Nous essaierons de faire aussi bien qu’en 2022 à Montpellier, ou pour notre première participation la Team Guadeloupe a décroché la médaille de bronze en terminant à la 3 ème place. Il faudra, je pense prévoir un autre gardien titulaire, poste que j’ai occupé l’an dernier. Je me contenterai du poste de gardien remplaçant pour 2023, c’est plus sage.

4/ Mon engagement politique se traduira par la réaffirmation de mon ancrage à gauche.

Concernant le Parti Socialiste dont je suis membre, je serais bien sûr comme toujours actif et présent. Des échéances importantes nous attendent cette année 2023 : Congrès National et élections des responsables des instances nationales et locales. J’ai déjà annoncé la motion que je soutiens, c’est celle d’Olivier Faure

Pour Basse-Terre, avec mon groupe BATIR, nous confirmerons notre credo pour rebâtir Basse-Terre et valoriser ses ressources. Nous avons programmé des manifestations et conférences sur des thèmes divers et en lien avec le Think Thank Terra Nova dont je suis le représentant en Guadeloupe. Nous serons dans le combat des idées en étant des acteurs engagés dans le cadre des travaux de l’appel de Fort-de-France mais aussi dans la nécessité d’un rééquilibrage de ce « péyi »de Guadeloupe

Bilan de l’année écoulée, vœux et perspectives pour 2023. Le docteur André Atallah, maire de Basse-Terre, président du mouvement BATIR, et Président de la Fédération Hospitalière de Guadeloupe nous fait part de sa vision

Docteur André Atallah,

Maire de Basse-Terre

Président du mouvement BATIR

Président de la Fédération Hospitalière de Guadeloupe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0