CCN – Caraib Creole News l L'actualité en Guadeloupe, Martinique et Guyane

Guadeloupe. 100 000 gwadloupéyen en danger de mort

Pointe-à-Pitre. Jeudi 1 octobre 2020. CCN. Camarades, Travailleurs de la Santé, Population de Guadeloupe. Ce sont ce constat et cette projection qui résultent de leur analyse de la situation épidémiologique au 30 Septembre 2020. Pourtant l’ARS et le Préfet, lors de leur dernier point d’information sur la gestion de la pandémie COVID en Guadeloupe, en retirent quelques conclusions satisfaisantes ; ni le CHUG, ni les Médecins de ville ne sont saturés… En clair, on peut encore recevoir des malades du COVID … 1er scandale.

2ème scandale... Les gestes barrières et les restrictions décidées par le Préfet (fermeture des Bars et des Restaurants, port du masque obligatoire dans les lieux publics, limitation du nombre de participants aux manifestations publique) commencent à porter leurs fruits puisqu’en une semaine seules 15 personnes sont mortes contre 16 la semaine précédente.

3ème scandale…La large majorité des 1000 personnes atteintes chaque semaine par la COVID- 19 et les 31 personnes décédées en 15 jours étaient déjà malades ou âgées ou encore malades et âgées avant la COVID et donc, la COVID ne tue que ceux qui un jour ou l’autre devrait mourir à cause de leur état de santé et donc de leur prédisposition à la mort.

4ème scandale…Ce n’est ni en milieu professionnel, ni à l’école et encore moins dans les supermarchés en grande affluence de la période des soldes, ni dans les PMU que la diffusion du virus est plus active mais singulièrement lors des regroupements familiaux (Baptême, communion, anniversaire, repas de famille sortie de plage), les salles de sport et donc, si nous Guadeloupéens ,cessions un peu de nous embrasser, et de fréquenter nos parents, enfants et amis, nous survivrons à la pandémie.

5ème scandale…Ni l’urgence sanitaire, ni le confinement général ne peut être actionné tant que la morgue du CHUG ne sera saturée, tant que seuls des adultes malades chroniques et des personnes âgées seront touchés et en tout cas, les soignants du CHUG et des autres établissements de santé y veillent, l’armée et la réserve sanitaire ont déployé un cordon sanitaire opérationnel.

6ème scandale…La COVID est là – Nous ne le voyons pas, nous ne la connaissons pas, sé on dòwlis qui dorénavant s’est installé dans nos entrailles physiques, psychologique et sociale, ce n’est que si nous sommes masqués que nous pourrons nous y échapper. É pa konté asi virapik.

En tout cas et pour conclure, continuons à vivre, à circuler, à consommer, à animer les réseaux sociaux, si nous respectons les consignes nous serons les survivants du COVID-19 ; peut-être sans papa, sans maman, sans Grands parents, tous pèkli mais vivants… Vive la France.

VIVE DESCOTEAUX ET FILS, VIVE BIRAS, VIVE JALTON, VIVE DOROCANT, VIVE BÉDÉ-DESBRANCHES

PA NI MWAYEN KACHÉ LANMÒ !!

0