CCN – Caraib Creole News l L'actualité en Guadeloupe, Martinique et Guyane

Cuba : une guerre sémiotique doit aussi être menée ici

La Havane. Lundi 25 octobre 2021. CCN/Resumen. Toutes les offensives préparées contre Cuba par l’empire yankee, déguisé en « hommes et femmes libres », sont une embuscade de provocations infestées de coupisme rance et de prédications criminelles. Rien de nouveau. Vieux poison dans de nouvelles bouteilles.

On ne va pas se lasser de dénoncer et encore moins de se battre. Une guerre sémiotique est menée ici qui exige une intelligence rapide et omniprésente. Réponse rapide et débat approfondi. Ils attaquent partout, ils usent des goûts, des plaisirs et des congrégations. Ils utilisent les difficultés et ils utilisent nos erreurs. Leur immortalité n’a pas de limites et leur rêve séculaire est de s’infiltrer dans la tête des jeunes et des moins jeunes. On dit que la Seconde Guerre mondiale a été gagnée par Hollywood.

Dans la méthode du camouflage « libéral », des dispositifs pervers sont plantés pour, avec un tel auto-baptême, nous faire croire que nous sommes les mauvais et les ennemis de la liberté et du libre développement de l’humanité. Avec ce discours, les meutes de droite et d’ultra-droite se déchaînent partout dans le monde. Ils pontifient avec un battage médiatique semblable à un caméléon dans le seul but de générer la tromperie et la confusion dans la tête des ignorants.

Notre travail a la responsabilité de rendre visible tous les catalogues de manipulations idéologiques-bourgeoises. Écrire l’histoire des guerres sémiotiques. Pour y consacrer du temps et étudier ; la préparation créative de matériels didactiques et le déploiement de tous les débats nécessaires, dans tous les coins possibles, pour éclairer, avec la raison de la science et de l’éthique du bien commun, les terriers idéologiques où se trouvent les trahisons historiques contre la dignité démocratique des peuples sont incubés. Cela ne doit pas être laissé au hasard, ni négligé de manière irresponsable.

Nous avons dû payer des conséquences très douloureuses pour ne pas avoir combattu à temps la manipulation des consciences et l’assujettissement des volontés par la domination idéologique des classes hégémoniques. Toutes les conséquences sont tatouées dans l’histoire de l’humanité et sont devenues de plus en plus aiguës dans la mesure où elles ont développé des technologies et des méthodologies pour l’oppression de la pensée, de la parole et de l’action. Ils ont des armées pour le contrôle du territoire géographique, du territoire financier et du territoire mental. Ainsi, ils ont infecté des enfants et des jeunes avec des « narcotiques » idéologiques de toutes sortes et sous tous les formats. Alcoolisme, toxicomanies, addictions au jeu de toutes sortes, y compris « numériques ». Individualisme, consumérisme, égocentrisme, dogmatisme, suprématie, négationnisme… l’irrationalité s’est transformée en mérite et en grande entreprise. Violence de genre, racisme et démoralisation induite. Trop c’est trop!

Nous devons consolider des espaces renouvelés d’action sémiotique à la base. Retrouver et amplifier le bon sens des révolutionnaires à sa place exacte, qui est le plus haut échelon de la condition humaine. Révolutionner l’humanisme, révolutionner les conversations et nous révolutionner tous dans un plan de lutte quotidienne capable d’expulser, centimètre par centimètre, chaque vestige et chaque « virus » de l’idéologie dominante qui opère contre notre histoire de lutte émancipatrice et contre notre unité de peuples divers. Tête par tête, collectif par collectif. Cultiver une sémiotique émancipée vers une émancipation permanente. Négliger ces tâches est suicidaire. Nous avons un besoin urgent d’une guérilla sémiotique d’action directe, par tous les moyens, pour produire les anticorps culturels indispensables qui exterminent, en bref,

Nous pourrions écrire l’horoscope des attentats contre Cuba. Nous savons d’où ils viennent, nous connaissons leurs caméléons idéologiques, nous avons identifié leurs moyens et leurs voies. Nous connaissons l’ordre du jour de leur hostilité et de leurs calomnies. Nous sommes capables de reconnaître leurs syntaxes, leurs vocabulaires et leur logique appauvrie. Nous reconnaissons leur pauvreté intellectuelle et éducative et nous savons qui les paie, comment et où. Nous devons faire « dix pas » d’avance, pour gagner la partie par un avantage politique, intellectuel et humaniste. Se mettre à la pointe de la production de sens, à la hauteur des temps et des besoins actuels. Pour gagner la guerre sémiotique contre eux, nous n’avons qu’à prendre les décisions politiques. Il n’y a pas de temps à perdre.

0