CCN – Caraib Creole News l L'actualité en Guadeloupe, Martinique et Guyane

Colombie : Ce qui est en jeu en, c’est le modèle d’Etat défendu par Uribe sous sa présidence

Bogotá. Vendredi 4 septembre 2020. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. Le sénateur colombien, Ivan Cepeda, a affirmé, au cours du programme « Enclave Politique », de la chaîne Telesur, que le procès contre Alvaro Uribe, va au-delà du pouvoir politique, car ce qui est en jeu c’est un modèle d’état que le gouvernant a défendu durant ses années à la présidence du pays.

« C’est une question qui va au-delà du pouvoir politique, il y a en jeu un modèle d’état. Uribe a eu à l’esprit, depuis qu’il a accédé à la présidence un état autoritaire, qui maintient le pays sur un pied de guerre permanent » a dit Cepeda.

Le sénateur a ajouté que l’actuel procès judiciaire contre l’ancien président Alvaro Uribe est le résultat d’une action prolongée de décennies, au cours desquelles toute sorte d’accusations ont été présentées pour tous les présumés délits commis par Uribe

À ce sujet, il a mentionné ses liens avec des paramilitaires, ses ordres pour commettre des crimes de lèse humanité jusqu’aux charges actuelles qui le signalent comme responsable d’acheter et de manipuler des témoins.

« Uribe veut éliminer les Cours, il veut en finir avec le processus de paix, il veut sortir le pays de la crise avec des mesures anti-démocratiques, a-t-il ajouté en commentant la vision de droite qui a caractérisé le leadership d’Uribe en Colombie.

« La Colombie a été, en effet, le laboratoire sur cette partie de la planète des pires formules, des pires méthodes de violation des droits de l’Homme et des pratiques criminelles depuis l’état » a assuré Ivan Cepeda.

Édité par Reynaldo Henquen

0