CCN – Caraib Creole News l L'actualité en Guadeloupe, Martinique et Guyane

Les ministres de l'Éducation de la CARICOM s'attaquent à un programme chargé à Georgetown

CARICOM | Les ministres de l’Éducation s’attaquent à un programme chargé

Turkeyen, Greater Georgetown, Guyana. Vendredi 14 octobre 2022. CCN/ Secrétariat de la CARICOM. Les ministres de l’éducation de la CARICOM ont été instamment priés d’élaborer des recommandations complètes pour une éducation de qualité et d’articuler clairement les actions immédiates nécessaires pour changer la façon dont les écoles renouent avec les apprenants et les communautés.

Lors de l’ouverture de la 44e réunion du Conseil pour le développement humain et social (COHSOD-Éducation), le jeudi 13 octobre, la sous-secrétaire générale de la CARICOM, Alison Drayton, a déclaré aux ministres réunis au siège du secrétariat de la CARICOM à Georgetown, en Guyane, qu’elle est encouragé par leur engagement à identifier des solutions pour répondre aux revers de l’éducation causés par la pandémie de COVID-19.

Elle a exprimé son optimisme quant aux résultats solides et tangibles qui émaneraient de la réunion de deux jours pour renforcer les stratégies régionales visant à renforcer la résilience dans le secteur.

Les ministres examinent une série de questions, notamment des stratégies de suivi de la mise en œuvre de la stratégie de développement des ressources humaines de la CARICOM (C-HRD) 2030, la reprise et l’accélération de l’apprentissage après le COVID-19 et des recommandations pour la conception d’un système éducatif de classe mondiale dans les Caraïbes. à travers un nouveau modèle scolaire caribéen. Ils examinent également des questions liées au cadre de gestion de la qualité de l’éducation de base, aux normes CARICOM pour la profession enseignante, à l’enseignement technique et professionnel (EFTP) et aux qualifications professionnelles CARICOM (CQV).

« Dans notre engagement à agir collectivement, la résilience et l’agilité dans l’offre d’éducation, le thème qui guide la réflexion de notre réunion, exige que nous procédions à des changements de paradigme fondamentaux dans la façon dont nous parlons de l’objectif de l’éducation pour le développement du capital humain, dans la façon dont nous regardons pour l’éducation des ressources et comment nous redéfinissons les priorités des stratégies dans le cadre de la stratégie C-HRD 2030 pour une mise en œuvre accélérée », a déclaré l’ASG Drayton aux ministres.

Soulignant la nécessité que la réforme de l’éducation devienne la stratégie de relance, d’adaptation et de résilience de la région », elle a fait référence à une recherche qui a révélé que les élèves de la 1re à la 12e année touchés par les fermetures d’écoles gagneront 3 % de revenus en moins au cours de leur vie, à l’échelle mondiale. À l’inverse, chaque année supplémentaire pendant laquelle un enfant reste à l’école, il a le potentiel de gagner 10 % d’augmentation de revenu, a ajouté Mme Drayton.

« Faisons le calcul ! Notre attention doit être portée sur le renforcement de l’efficacité interne de nos systèmes éducatifs afin d’améliorer les taux d’achèvement et de survie, ainsi que les résultats d’apprentissage, pour tous les apprenants, quels que soient leur sexe, leur classe socio-économique, leur race ou leur géographie.

S’exprimant sur le plaidoyer en faveur d’efforts accrus pour atteindre les objectifs de la stratégie C-HRD 2030 et l’objectif de développement durable 4 des Nations Unies pour un apprentissage de qualité et une éducation tout au long de la vie, ASG Drayton a déclaré :

“Nous sommes à un cinquième de la décennie d’action et à huit ans de 2030, mais nous savons que nous sommes loin des objectifs de développement que nous nous sommes fixés au niveau régional.”

Dans ce contexte, elle a noté l’importance de changer la façon dont la Région surveille, assure la qualité, gouverne et finance l’éducation de la petite enfance, le recrutement des enseignants, la préparation, le développement du leadership, ainsi que la réforme de la diversification des programmes pour le développement des compétences.

Président de la réunion, l’hon. Francis Fonseca, ministre de l’Éducation, de la Culture, de la Science et de la Technologie du Belize a appelé ses collègues à articuler les moyens pratiques par lesquels les actions régionales, systémiques et locales peuvent être recentrées pour garantir que les lacunes dans l’apprentissage créées par les fermetures d’écoles seront comblées, et dans le processus, atténuer les réductions de la productivité nationale et de la capacité de gain individuelle au cours des trois à cinq prochaines années.

Le directeur de l’éducation du Guyana, le Dr Marcel Hutson, dans ses remarques au nom de son ministre, a souligné l’importance du COHSOD en tant que pivot de la transformation du secteur de l’éducation dans la région.

Alors que la Communauté traite de l’accès à l’éducation, de la qualité, de l’équité, de l’inclusivité et de l’apprentissage tout au long de la vie, il a déclaré que l’enseignement fondé sur des données probantes, reliant l’école et la maison, l’apprentissage personnalisé, le développement professionnel et l’amélioration de la gouvernance et de la responsabilité du système éducatif doivent être mis au premier plan. .

“Alors que nous avançons, nous devons le faire avec le plus grand degré d’empressement et d’engagement pour servir nos jeunes, qui sont le fondement d’une Caraïbe brillante et prospère”, a déclaré le Dr Hutson en exhortant les ministres à ne prendre “aucun raccourci”. sur le chemin du succès. » 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0