Gosier. Vendredi 29 avril 2022. CCN. Le Soul Funk Concept de Stéphane Castry qui aura bientôt deux ans d’existence, s’est invité sur la scène du Créole Jazz Club à Gosier ! Pour une première on peut dire que le pari est gagné ! Tout le monde s’en souviendra y compris les touristes de passage.

Les musiciens ont mis le feu avec la présence scénique de deux artistes fabuleux !

Pour ceux qui n’ont pas encore eu l’occasion, ou la curiosité de découvrir ce concept, nous rappellerons qu’il s’agit de revisiter et faire revivre plus de 50 ans de standards de Soûl, Funk principalement, ou de Blues parfois, sous la direction musicale du grand et talentueux bassiste et arrangeur, à la carrière internationale exceptionnellement riche, Stéphane Castry.

Pour cette nouvelle édition, il avait invité la belle et grande Sylvie Traventhal, artiste et chanteuse guadeloupéenne vivant au pays, que nous avons parfois le plaisir de croiser ici et là dans quelques lieux nocturnes de l’île qui proposent du Live.

Très à l’aise sur ce genre de répertoire Jazz, soul, funk, essentiellement écrit dans la langue de Shakespeare qu’elle semble maitriser parfaitement, elle nous démontre ô combien elle fait confiance à sa mémoire. Aucun regard rivé sur une tablette comme il est désormais de coutume de le voir. Quel bonheur !

Le deuxième invité nous arrive tout droit de Paris, même s’il fait beaucoup d’allers et retours entre la capitale et les Etats-Unis. Il est sans aucun doute tombé amoureux et sous le charme de notre île, sans vraiment avoir eu le temps de découvrir tous ces paysages.

Mais il semblerait que l’âme du pays lui rappelle celle de ses pays d’origines : Madagascar et les Iles Comores. Jacques Daoud véritable showman, récemment nominé au Latin Grammy Award pour son projet « French kiss », a endiablé la scène pour le plus grand bonheur du public mi-résidents, mi-touristes, qui depuis deux ans n’a pas dansé.

En démarrant avec « Teardrops » de Womack & Womack, Sylvie Traventhal de sa voix suave a su capter le public très rapidement avec ce tube international sorti en 1988.On remarquera au passage, le très beau solo d’Audray Clodion au clavier.

Jacques Daoud lui, nous replonge à l’époque des coupes Curly cheveux longs, vestes et chemises dotées de leurs larges épaulettes, en choisissant d’interpréter cette bombe sortie en 1986 dans l’album Headline, « Midas Touch » du groupe Starnight peu connu en France, mais considéré comme l’un des meilleurs groupes de funk des années 80 aux USA.

Le chanteur chauffe la salle avec son style bien à lui, et invite le public à participer au spectacle dès le début. Ça swingue, ça danse, ça groove de partout ! L’artiste ne manque pas de nous faire profiter de ses talents de danseur, qu’il poursuivra d’ailleurs sur « Don’t stop till get enough » de Michael Jackson.

Joueur et taquin sur scène, Jacques Daoud entrainera Sonny Troupé notre batteur international sur une battle voix/percussion. Même pas peur ! lui répond Sonny qui accepte de relever le défi.

Nos deux chanteurs invités nous régaleront en interprétant entre autres « It’s a man’s man’s world » de James Brown, « Superstition » de Stevie Wonder mais encore « September » d’Earth Wind & Fire, ainsi que « Happy » de Pharrel Williams .

Sylvie Traventhal, de sa voix chaude et puissante reprendra d’ailleurs, avec l’aisance qu’on lui connait, le titre mythique de John Lee Hooker « Boom Boom ».

C’est alors que retentit le synthé d’Audray Clodion et les cuivres de Philippe Beauregard et Joël Bourasseau sur « Papa was a rolling stone » de Temptations, titre soul-psychédélique, dont la série « Shaft » a fait le succès. Interprété avec brio par Sylvie Traventhal, cette dernière se prend au jeu de mise en scène en se substituant tour à tour, dans la peau des 3 personnages de l’histoire dramatique que relate cette chanson.

Le concert se termine le premier soir sur un Medley de James Brown, chanté par Jacques Daoud. Waouh ! Quelle soirée ! Quelle ambiance ! Quelle complicité aussi et complémentarité entre ces deux artistes et les musiciens de la Soul Funk Concept !

C’est à guichet fermé que les artistes ont joué généreusement les deux soirs sur la scène du Créole Jazz Club, avec une énergie incroyable qui a conquis un public en liesse.

Restez connectés pour connaitre les prochaines dates du Soul Funk concept !

Déborah Vey