Guadeloupe. 32 danseurs de l’INSA Lyon à Lafabri’k Lénablou

0
743

Pointe-à-Pitre. Mercredi 20 avril 2020. CCN. 32 étudiants de l’INSA Lyon filière danse et études en immersion à laFabri’k LénaBlou pour conjuguer études et passion du 18 au 24 avril 2022.

32 danseurs de l’INSA Lyon à Lafabri’k Lénablou 

Du 18 au 24 avril 2022, Léna Blou reçoit au sein de Lafabri’k, son Laboratoire des danses et expressions artistiques, 32 élèves ingénieurs de l’INSA Lyon filière dans e-études dans le cadre du projet de coopération artistique et culturelle ” Science, culture et diversité ”

Conjuguer études et passion

En offrant à l’étudiant-danseur un espace de créativité, d’innovation et d’expression de sa sensibilité artistique, l’INSA Lyon, école d’ingénieur filière danse-études, propose de comprendre le monde et sa diversité au contact de professionnels du spectacle vivant et de la danse.

Masterclass et échanges autour de la Techni’ka

Du lundi 18 au samedi 24 avril, Lena Blou dispensera 30h de Masterclass Austin de son Laboratoire des danses et expressions artistiques et les étudiants danseurs auront la chance de rencontrer divers artistes et personnes ressources du territoire : Jacqueline Cachemire-Thôle et Yves Thôle, Raymonde Torin et Jalème (pour les danses et musiques traditionnels de Guadeloupe), Jorge Rovelas (pour son approche environnementale du design) ou encore Emile Romney (pour les liens entre danse et architecture et les tentatives de prise en compte de la matrice Gwoka penser “l’habiter caribéen”

“Aujourd’hui les étudiants-danseurs de Lyon, demain peut-être des danseurs et chercheurs du reste du monde, viennent interroger notre philosophe de l’équilibre et du déséquilibre en se frottant à nos théories, à notre esthétique, à nos savoirs et savoir-faire”_LB

LenaBlou, inventrice de la Techni’ka, Méthode d’enseignement contemporain du Gwoka

Lénablou, Docteur en anthropologie de la danse, danseuse-chorégraphe et pédagogue, enseigne la danse à de jeunes guadeloupéens depuis le début des années 90, sur la base d’une méthode d’enseignement contemporaine des danses Gwoka qu’elle a elle-même élaboré après des années de recherche et d’analyse.

L’intérêt suscité par son travail lui a offert l’opportunité d’exporter la Techni’Ka au Sénégal, aux Etat-Unis, au Mexique ou encore en Guyane à travers des conférences, des masterclass ou les créations de sa compagnie Trilogie.