Guadeloupe. Histoire. “Plus fort que Bonaparte ;Jean-Jacques Dessalines d’Haïti” par Marie-Claude Celeste

0
651
Pointe-à-Pitre. Mercredi 13 avril 2022. CCN. Marie-Claude Celeste est journaliste et auteure. Elle a publié « Haïti, j’aimerais t’aimer » en 2017 aux Editions Jasor et a consacré un documentaire aux héroïnes de la révolution haïtienne  « Défilée la folle », en 2004 pour Télé Martinique la 1ère.

Résumé :
Premier Chef de l’Etat indépendant d’Haïti en 1804, Jean-Jacques Dessalines, ancien lieutenant de Toussaint Louverture a pratiquement disparu de la mémoire collective en dehors de son pays. « L’oubli » est délibéré.
C’est sous le commandement de Dessalines que l’armée indigène a mis fin à près de deux siècles de présence française en Haïti. L’ancienne puissance coloniale ne lui a jamais pardonné. N’allait-il pas être un exemple pour les esclaves d’autres territoires français ? Menaces d’invasion, boycott, Napoléon
Bonaparte et avec lui les défenseurs de l’ordre colonial ont tout mis en œuvre pour ostraciser le nouvel Etat, le mettre au ban de la communauté internationale, l’asphyxier. Dessalines lui, s’était juré de faire payer les anciens colons pour les exactions et crimes commis contre la population autochtone.
Cette préoccupation a occulté l’essentiel. Dessalines – et au-delà, Haïti – a joué un rôle majeur dans la lutte contre la colonisation et l’esclavage dans les Amériques.
Nombre de pages : 100
Format : 145 x 200
Prix : 16,00 euros
ISBN : 978-2-36597-362-5