Guadeloupe. Taubira  récidive

0
355

Pointe-à-Pitre. Mercredi 12 janvier 2022. CCN. TAUBIRA récidive, persiste et signe. Elle veut à tout prix une nouvelle fois rentrer dans la danse. Mais cette fois elle nous la joue à l’envers. Elle veut rassembler la gauche ou les gauches en venant s’ajouter à la liste des partis de gauche qui n’arrivent pas à s’entendre sur un seul candidat pour avoir la chance, la seule en se rassemblant, de l’emporter sur la Droite (Macron y étant inclus). Sans doute, comme Jeanne d’Arc en son temps, a-t-elle entendu une voix qui l’appelait au secours de la France en péril, comme la première fois. Nul ne peut contester la valeur de cette femme, ses compétences et son talent qui lui ont permis d’imposer à l’Etat français de reconnaître comme CRIME CONTRE L’HUMANITE, les TRAITES et les ESCLAVAGES pratiqués sur les populations africaines, amérindiennes, malgaches et indiennes. Merci Madame TAUBIRA, ça a été quelque chose de  fort que nous avons obtenue. Un grand bon en avant pour l’Humanité, toute l’humanité.

            Mais quand une première fois déjà, elle et Chevènement, au dernier moment, se croyant investis d’une grande mission, en créant leur propre parti politique pour aller se présenter aux présidentielles de 2002 où le combat s’engageait essentiellement entre Jospin, Chirac et Le Pen, et où Jospin avec une gauche réunie même partiellement était pratiquement sûr de l’emporter au 2ème tour, on est légitimement en droit de se poser certaines questions. Etait-ce leurs égos démesurés qui les ont poussés ou était-ce sciemment, en toute connaissance de cause, qu’ils l’ont fait pour saborder Jospin ?

            Et bien sûr ce qui devait arriver arriva. Sortent en tête, au 1er tour, Chirac (19,88%) suivi de Le Pen (16,86%) puis Jospin en 3ème position et donc éliminé pour le 2ème tour. Alors que les autres candidats de gauche Laguiller, Mamère, Chevènement font chacun un peu plus de 5%, Besancenot 4,25% et notre Taubira nationale un peu plus de 2%. Lamentable ! Chirac élu au 2ème tour avec 82,2%(record historique pas prêt de tomber) sans le soutient massif de la gauche qui avait saisi l’enjeu, aurait été battu à plate couture par Le Pen qui aurait de toute façon le soutient, peut-être pas des partis, en tous cas d’une grande majorité des électeurs de droite. C’est ainsi qu’à cette époque, la grande majorité des français qui ne voulait absolument pas voir l’Extrême droite au pouvoir a porté sans hésitation aucune Chirac à la tête de leur pays.

            Personnellement je ne prenais jamais part au vote des français persuadé que ma voix n’y changerait rien, mais surtout par fierté et par orgueil, même si j’ai toujours été conscient que nous sommes toujours impactés par ce qui se passe en France, c’est d’ailleurs surtout pour cette raison que j’ai dit « par fierté et par orgueil ». C’est donc en pleine conscience que je refusais de me rendre aux urnes. Et si toutefois j’avais décidé de m’y rendre à l’époque je voterais pour Le Pen, car cela serait peut-être une chance qu’avec Le Pen, Président de la France, notre peuple se réveille enfin de sa torpeur en prenant conscience de l’électrochoc qu’il subirait avec des lois de plus en plus scélérates prises à son endroit.

            Comme je le disais en préambule, Taubira récidive, persiste et signe. A croire que Jeanne d’Arc est devenue pour elle une obsession. C’est la même partition, cette fois, comme je le disais, elle nous la joue à l’envers, dans la plus grande contradiction. Je sais bien qu’au début elle dira qu’elle n’a pas encore annoncé sa candidature, elle vient juste pour demander à la gauche de se réunir et de s’entendre sur une candidature unique. Mais c’est toujours le même procédé, ça commence par une petite musique qui se fait entendre, puis ça aboutit à la grande symphonie. Il faut préparer en douceur les esprits. Puis le son du gong se fait entendre, les esprits sont amadoués et sont préparés à entendre un autre son de cloche. Puisqu’après sa tentative de rassemblement, si ça ne  marche pas, pourquoi se gênerait-t-elle pour rentrer dans la danse et fédérer tout le monde autour d’elle, elle la nouvelle Jeanne d’Arc au teint bronzé. Fallait le faire ! On y perd son latin (je voulais dire son créole !).

De grâce Taubira, ne cherche pas à ternir à tout prix le bel emblème que tu es pour nous tous. Nous te sommes redevables pour cette grande avancée que tu as obtenue pour notre cause. Toi, la Garde des Sceaux du Gouvernement français qui nous a le plus marqué, emploie tes compétences et ton talent à faire encore avancer la lutte qui n’est pas terminée, celle d’obtenir plutôt, en te joignant à ceux qui se battent maintenant depuis déjà suffisamment longtemps, la Réparation à laquelle nous avons droit, comme d’autres peuples martyrisés y ont eu droit et l’ont obtenue.

Ne cherche pas absolument  à obtenir ce qu’Obama a obtenu. Il est aux Etats-Unis d’Amérique, notre continent, pour rappel à ceux d’ici qui se sentent européens. Si la France des campagnes, des gens modestes et simples n’est pas raciste et nous ressemble avec toute sa gentillesse et son hospitalité, il n’en va pas de même avec son intelligentsia et  son élite des villes et ceux qui gravitent autour d’eux. Elle engendre de plus en plus de Zémour, qui dépassent résolument les Le Pen les laissant loin à la traîne derrière eux. Ce sont de satanés racistes pleins de morgue et de xénophobie.

            Comme nous sommes ici  en pleine actualité, j’en profite pour passer à un autre sujet d’actualité qui me touche profondément. Un collectif vient de se créer sur la toile condamnant fermement et sans réserve les violences que subiraient le Directeur du CHU et d’autres employés qui ne prennent pas part aux mouvements de revendications et se rendent sur leurs lieux de travail. Juste un rappel. Les lois spirituelles sont aussi vraies, réelles et puissantes que les lois physiques telles que la loi d’attraction, la loi de la gravitation. L’amour engendre l’amour, la haine engendre la haine, la violence engendre la violence. Tous ces sages qui subitement se réveillent et qui condamnent maintenant sans appel toutes formes de violence ont-ils jamais été sensibilisés, scandalisés et révoltés par cette violence inouïe qui a été et qui continue d’être faite aux personnels soignants (médecins, infirmiers et autres) ainsi qu’aux pompiers, les  remerciant gentiment, en les congédiant, en les suspendant dans un premier temps pour ensuite les licencier, tous ces gens qui se sont investis et battus sans compter, avec une totale abnégation, sans matériel suffisant, sans protection, au plus fort des vagues successives, avec un dévouement sans faille aux moments les plus difficiles et les plus pénibles pour venir en aide à leur population. De véritables héros pour leur incroyable bravoure et tous leurs sacrifices reconnus à l’époque, qui auraient dû être adorés, adulés et décorés ! Incroyable remerciement, incroyable gratitude ! Cette sentence de licenciement, je la trouve vraiment géniale et lumineuse dans nos pays de Guadeloupe et de Martinique où le système de soin est  plutôt défaillant (on parle même de système de soin désertique) et où dans le même temps les maladies chroniques et le vieillissement s’installent de plus en plus ! Que pourrait-on avoir de plus violent quand on ajoute à tout cela des centaines de familles qui seront impactées par ces licenciements sans compter les nombreuses petites entreprises tombées ko.

            Encore un sujet d’actualité qui reste brûlant et m’affecte particulièrement. Je ne cesse d’alerter sur certaines pratiques nuisibles qui continuent d’avoir cours chez nous  et je crains fort qu’elles ne perdurent encore longtemps. Il s’agit d’outils linguistiques, de terminologie, mis en place pour abrutir et dominer de plus en plus le colonisé sans avoir besoin de recourir à la force brutale. Il faut désormais être très attentif aux mots et expressions créés intentionnellement par le Maître, que nous utilisons à longueur de journée sans y prêter attention. Cela façonne à notre insu nos esprits et a beaucoup à voir avec le fait que nous restons jusqu’à aujourd’hui de véritables colonisés qui tremblons de peur et d’effroi aux moindres mots tels que autonomie, largage, souveraineté nationale. D’ailleurs Le Cornu pour se tirer d’embarras ne s’en est pas privé.

            Je commencerai par le plus vicieux de tous. Loin d’être innocent, c’est le mot « dénigrer » dont l’étymologie est « de niger », « niger » signifiant « noir » à rapprocher de « nègre ». « Dénigrer » signifie donc « rendre noir » ou « comme un « nègre ». Nous avons d’ailleurs au sens figuré « noircir », par exemple « noircir une action » qui ne signifie rien d’autre que « dévaloriser une action ». Tout le monde connaît le sens de « dénigrer quelqu’un », mais ignorant l’étymologie de « dénigrer » le rapprochement n’est pas fait entre « dénigrer » et « rendre noir ou comme un nègre ». Et c’est ainsi que sournoisement, inconsciemment nous nous dévalorisons. Oublions dorénavant ce mot et utilisons tout simplement le mot « dévaloriser » qui ne risque de laisser aucune trace, aucune blessure dans notre subconscient. Voilà où nous en sommes, à répéter des mots chargés de sens caché qui font bien un travail effectif de sabotage dans nos cerveaux.

            Un dernier exemple c’est l’expression « Départements d’Outre Mer » ou « DOM ». Que les français désignent ainsi nos pays, c’est leur affaire, mais que nous-mêmes nous répétions cette expression pour désigner nos pays, là où nous sommes, où nous vivons, c’est un peu gros, c’est un peu fort, complètement irrationnel. Nous nous considérions dans ce cas comme vivant au-delà des mers de là où nous vivons, chez nous. Nous nous désignons nous-mêmes comme étant des « domiens » ou des « ultra-marins ». Serions-nous des zombis ?  Des « Départements d’Outre Mer » ne pourraient être pour nous que les départements de la France qui sont bien situés en France-même et puis les autres possessions françaises comme Martinique, Guyane, Réunion et autres pays appelés «  départements » qui se situent tous au-delà des mers par rapport à nous. Je le redis formellement, à répéter ainsi inlassablement encore et encore de telles inepties, de telles absurdités, nous détruisons nos cerveaux déjà suffisamment formatés depuis la plus petite enfance par l’Education Nationale française et l’éducation reçue dans nos familles et rien d’étonnant que les maladies mentales nous guettent avec ce genre de pratique. Beaucoup aussi se sentant  au plus profond de leur âme, être d’authentiques français ne se doutent pas qu’en disant « Métropole » pour parler de la France, ils dénoncent implicitement, ce faisant, le fait que nous sommes encore toujours en réalité des colonies déguisées en départements. Il suffit de s’en référer au dictionnaire.   En passant, je signale l’absurdité de l’expression « France hexagonale », tout le monde sachant très bien que la France a la forme d’un hexagone, cela revenant donc à employer une forme de pléonasme. Et à ceux qui dénomment la France « l’Hexagone» j’aimerais bien qu’ils m’indiquent sur une carte géographique quelconque un pays ayant ce nom. Il y aurait encore beaucoup à dire mais l’essentiel est que dorénavant chacun soit très attentif aux mots et expressions qu’il emploie.

                                                                                              Christian Delannay