LKP : Lettre ouverte au Préfet

0
871

Pawol Lib (Libre Propos) est une nouvelle rubrique de CCN. Notre rédaction propose donc à tous les progressistes qui le souhaitent un espace de communication, une tribune dont le but principal est de porter une contribution au débat d’idées qui fait cruellement défaut dans notre pays. Les points de vue exprimés dans « Pawol Iib » n’engageront pas nécessairement la ligne éditoriale de CCN mais il nous semble indispensable que les intellectuels, la société civile aient la possibilité de pouvoir très librement opiner dans nos colonnes. Cette fois, c’est Eli Domota, Leader du LKP  qui nous soumet son billet.

Motifs impérieux, tests négatifs au départ et à l’arrivée et isolement de tous les voyageurs qui arrivent en Guadeloupe 

Monsieur le Préfet, 

La France connait une flambée des contaminations Covid depuis quelques jours. Plus de 50.000 cas au 04 Décembre et plus de 100.000 cas au 24 Décembre 2021, la quasi-totalité étant des personnes vaccinées. 

Pour rappel, Monsieur CASTEX annonçait, lors de la dernière conférence de presse, que la France était l’un des pays les plus vaccinés au monde avec plus de 80% de sa population ayant reçu deux doses et plus de 91% de primo-injectés. Et pourtant…… 

Au regard de ces chiffres et sachant qu’une personne porteuse du variant omicron peut en contaminer 10 autres, y compris les personnes complètement vaccinées, la France est donc une zone à très fort risque. Et nous n’osons imaginer les dégâts d’une telle explosion chez nous. 

Aussi, tenant compte de la vétusté des infrastructures hospitalières, tenant compte des fragilités de la population guadeloupéenne, tenant compte de la situation des hôpitaux et cliniques et singulièrement du CHU qui fonctionne avec moins de 180 lits, compte tenu du nombre de personnes suspendues et de la fermeture de plusieurs services, il nous paraît indispensable de soumettre l’ensemble des voyageurs en provenance de la France et des autres pays aux motifs impérieux, aux tests négatifs au départ et à l’arrivée, ainsi qu’à des mesures d’isolement. 

Les manquements et errements des autorités politiques et sanitaires, en Guadeloupe, ont causé la mort de 514 personnes en milieu hospitalier en juillet et août 2021, malgré les alertes du Conseil Scientifique, des Syndicats et du LKP. 

Sonjé : Les virus arrivent par le port et l’aéroport. Et c’est bien l’afflux de visiteurs qui amène les virus et autres variants. 

Aussi, à chaque période de « vacances », les avions déversent leurs flots de visiteurs. 

Dans son avis du 6 Juillet 2021, le Conseil Scientifique alertait sur la situation en Guadeloupe : 

‘’La période des congés d’été voit de nombreux touristes ou familles venir dans ces territoires, augmentant ainsi le risque d’introduction du variant Delta. 

Ce risque va probablement augmenter au cours de l’été. Il est donc important de tester au maximum la population arrivant sur ces territoires et de suivre précisément l’évolution du variant Delta’’. 

Dans son avis du 20 Août, le Conseil Scientifique précisait : 

Dans son avis du 6 Juillet 2021, le Conseil Scientifique alertait déjà sur la situation à risque en outre-mer en lien avec le variant Delta, d’une couverture vaccinale trop faible y compris chez les plus âgés, de la prévalence élevée des comorbidités dans la population, de l’arrivée massive de touristes et familles venant de pays où le variant Delta circulait durant l’été, 

TROP c’est TROP. 514 morts en milieu hospitalier en 2 mois…..AWA !!! 

Pou LKP 

E. DOMOTA 

GWADLOUP SÉ TAN NOU !! 

Lapwent, 28.12.21