Guadeloupe. Les élus régionaux condamnent l’irruption violente à l’hôtel de Région

0
76

Basse-Terre. Capitale. Mercredi 23 décembre 2021. CCN. Ce matin, à ’occasion de la 4ème plénière du conseil régional durant laquelle les conseillers régionaux ont voté les grandes orientations notamment financières pour garantir le bon fonctionnement de la Région en amont du vote du budget. Au moment où la commission permanente allait examiner et voter un montant important de l’aide publique à destination des jeunes entrepreneurs, de personnes en demande de formation aux sinistrés de la crise sanitaire notamment l’aide pour le fonds de solidarité des artistes en difficulté ; une délégation du collectif en lutte est entrée avec une violence inédite au sein de l’hémicycle régional.

L’assemblée régionale est une institution démocratique où les conseillers régionaux siègent par la légitimité des urnes issue du vote.

Détruire le mobilier de la Région, un bien public des Guadeloupéens, saccager les bureaux des agents, molester des journalistes, insulter et menacer des agents de la Région Guadeloupe est inexcusable !

L’exécutif régional s’insurge et dénonce ces pratiques d’intimidation et de violence indignes. Suite à l’invasion de l’hémicycle par le Collectif, le président de Région Ary Chalus accepte de recevoir une délégation de 10 personnes à condition que le Collectif libère l’hémicycle et les accès de la Région.

Je le dis souvent et encore aujourd’hui devant la représentation régionale, il y a une chose qui nous rassemble tous : c’est notre identité guadeloupéenne.

Nous condamnons absolument les exactions commises en marge du mouvement de contestation, leur nature et leurs conséquences doivent nous interroger.

Les menaces sur les élus, celles proférées à l’encontre des personnels soignants et du directeur du CHU, des Guadeloupéens comme vous et moi, qui ont eu fort à faire et qui n’ont jamais failli depuis le début de la pandémie…

Tout cela est inadmissible et détruit ce que nous et tous ceux qui étaient là avant nous avons construit ! La violence sape les bases de notre vivre ensemble !
Pourtant, les guadeloupéens aspirent à la paix !
Sans partenaires pour la négociation il ne peut y avoir de négociation.

La Région Guadeloupe a toujours été mobilisé pour négocier comme nous l’avons réaffirmé sur nos champs de compétences.

Chacun doit jouer le jeu, l’Etat les collectivités et le collectif!

C’est fort de ceMe responsabilité partagée que nous ressortirons de cette crise.

Dans le respect des uns et des autres !

Je veux insister sur ce point.

Nous n’avons pas besoin d’être d’accord entre nous pour pouvoir nous parler!

De tous temps, les sociétés humaines prospèrent lorsqu’elles s’organisent autour de valeurs de liberté et de solidarité !

L’uniformité n’est jamais une fin en soi!

Ici, en Guadeloupe, nous n’arrivons plus à nous parler alors que nous avons tous l’amour du Pays! Même en désaccord, nous devrons rester des partenaires !

Car il n’y a qu’ici, en Guadeloupe que nos enfants pourront se sentir pleinement chez eux!