Message fort, de la CTSP d’Haïti

0
828
Port-au-Prince. Jeudi 2 décembre 2021. CCN. Au nom de la Confédération des Travailleurs et Travailleuses des Secteurs Public et Privé (CTSP) d’Haiti j’exprime toute ma solidarité avec la population guadeloupéenne en général et les travailleurs et travailleuses de la Guadeloupe en particulier.

L’imposition du pass sanitaire par l’Etat Français est une grave violation des traités internationaux ratifiés par l’Etat Français notamment le Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques. L’être humain est maître  de son corps, il est inacceptable pour un gouvernement de vouloir avoir le droit sur le corps de l’autre.
Au nom de la CTSP, je condamne la répression de l’Etat Français sur la population qui rappelle celle réalisée contre les esclaves de Saint-Domingue au moment où ils luttaient pour faire de cette terre qui est Haïti aujourd’hui une terre de liberté.
Au lieu pour le gouvernement Francais de comprendre la contestation sociale de la Guadeloupe, il a préféré faire de la provocation en utilisant des insultes contre les protestataires et en voulant utiliser la force pour réprimer la contestation sociale.
La révolte du peuple de la Guadeloupe est le résultat de la mauvaise gouvernance de l’Etat Français qui continue à traiter la Guadeloupe comme étant une colonie d’exploitation. La seule volonté de la France est de pérenniser le pillage de la Guadeloupe et fermer les yeux sur la réalité de la population.
Je vous prie cher camarade de transmettre à l’UGTG et à toute la population de la Guadeloupe toute ma solidarité.
Pèp ki oganize pa janm pèdi batay, li lè, li tan pou bourik ki moulen kann nan aprann bwè siwo a tou.

Jean Bonald FATAL, Président de la CTSP.

ATPC-info n°4-26 nov 2021