Saint-Martin. Comité plénier du CEFOP La collectivité présente ses dispositifs pour l’emploi et la formation professionnelle

0
296

Marigot. Mardi 30 novembre 2021. CCN.  Le président Daniel Gibbs a co-présidé avec le préfet Serge Gouteyron le comité plénier de l’Emploi, de la Formation et de l’Orientation Professionnelle (CEFOP), ce lundi 29 novembre 2021 en préfecture.

Dans ce domaine, le président Gibbs a indiqué que la Collectivité venait d’ouvrir un plan d’urgence de la formation professionnelle qui bénéficiera à 456 demandeurs d’emploi déjà identifiés. Un budget de 3.2 millions d’euros sera mis à la disposition de ce plan, sur les deux prochains mois.

Deux marchés publics ont par ailleurs été lancés ces dernières semaines par la COM, l’un pour les formations de base, l’autre pour les formations qualifiantes et diplômantes. Ces formations sont rémunérées pour les personnes qui intègrent le dispositif.

Dans le cadre du Pacte d’Investissement dans les Compétences (PIC), le Président Gibbs a annoncé que la Collectivité s’engageait à prendre en charge financièrement les formations de professionnalisation des porteurs de projet issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville, Sandy Ground et Quartier d’Orléans. Cette action va leur permettre de se perfectionner en amont pour réussir à construire leur projet.

Par ailleurs, la Collectivité finalise actuellement le plan territorial d’insertion qui prévoit le déploiement des chantiers d’insertion pour les jeunes saint martinois, notamment pour le nettoyage des cimetières, des plages et de certaines zones urbaines.

Autre dispositif porté par le président et ses équipes : L’institution territoriale s’est engagée dans une démarche d’insertion des clauses sociales dans ses marchés publics. A cet effet, les agents de la commande publique ont suivi une formation sur ces thématiques.

A court terme, pour les trois grands projets de reconstruction (collège 900 de la Savane, collège 600 de Quartier d’Orléans et la rénovation de la Médiathèque) ce sont plus de 18 000 heures d’insertion qui devront être appliquées par les entreprises titulaires des marchés de travaux en 2022 et 2023.

Ces clauses sociales permettront d’embaucher des jeunes saint-martinois, des chômeurs de longue durée ou encore des bénéficiaires de minimas sociaux qui seront suivis par les services territoriaux et acteurs de l’insertion afin de faciliter l’accès à un emploi durable.

Le comité CEFOP de ce jour a aussi été l’occasion d’aborder deux dispositifs majeurs portés par la Collectivité dans le domaine de la formation et de l’emploi :
* La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Territoriales (GPECT) : qui va définir la stratégie et les priorités en matière d’emploi et de formation professionnelle.

* Le dispositif Cadre Avenir : qui vient accompagner la montée en compétences des saint-martinois et leur permettre d’accéder à des postes à responsabilité.

Prochaine étape, mercredi 1er décembre 2021, avec le lancement officiel de la stratégie et du plan triennal de la GPECT.