Venezuela : Le Conseil National Electoral signe un protocole d’accord avec le Centre Carter

0
101

Caracas. Lundi 1 novembre 2021. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. Le mémorandum établit que la mission aura des garanties pour mener à bien son travail au jour le jour dans le respect de la souveraineté et de l’autodétermination du pays. Le Conseil national électoral (CNE) du Venezuela a signé mercredi avec le Centre Carter un protocole d’accord sur le rôle de la mission internationale d’experts pour les élections régionales et municipales du 21 novembre.

“La mission des experts électoraux du Centre Carter et de ses membres auront une conduite stricte d’impartialité, d’objectivité, d’indépendance et de non-ingérence dans le processus électoral et de respect de la souveraineté nationale et de l’autodétermination dans l’exercice de leur mandat”, indique le mémorandum.

Le document précise également que les experts du Centre étasunien seront guidés par les lois vénézuéliennes, ainsi que par la déclaration des Principes des Nations Unies pour l’observation internationale des élections et le Code de conduite des observateurs électoraux internationaux de l’organisation multilatérale du 27 octobre 2005.

De même, le CNE du Venezuela fournira toutes les garanties au Centre Carter le jour du scrutin, “la mission d’experts fournira au CNE, en temps opportun, son plan général d’activités, qui comprendra le déploiement des experts dans l’accomplissement de leurs fonctions attachées au mémorandum signé”, déclarent-ils.

En ce qui concerne les déplacements des experts électoraux du Centre Carter, le mémorandum précise qu’ils doivent en informer à l’avance pour qu’on puisse garantir leur sécurité, “le chef de la mission du Centre Carter peut partager publiquement son évaluation du processus électoral à tout moment qu’il juge approprié”, ajoute le document.

“La mission d’experts peut tenir des conférences de presse, le cas échéant, afin de faire des déclarations publiques et de présenter ses rapports fondamentaux sur le processus électoral, dont elle informera le CNE à l’avance, en veillant à tout moment à ne pas interférer dans le développement du processus électoral”, explique le mémorandum signé.

Enfin, il est indiqué que le CNE doit être connaître le groupe désigné par le Centre Carter pour qu’il procède aux formalités d’entrée dans le pays et de développement de ses activités, qui seront soutenues par le ministère des Affaires étrangères et le ministère des Finances du Venezuela.

Dans le cadre des élections régionales du 21 novembre, plusieurs missions internationales observeront les élections, dont une de l’Union européenne (UE) et diverses organisations de la région.

Les Vénézuéliens devront élire le 21 novembre 3 082 représentants, dont 23 gouverneurs, 335 maires, 253 députés et 2 471 conseillers.

Traduction Appel revue par Françoise Lopez