Guadeloupe. Les Présidents du Département et de la Région réaffirment leur engagement en faveur de la création de la Faculté de médecine de plein exercice

0
330

Basse-Terre. Capitale. Vendredi 29 octobre 2021. CCN. Ce mercredi 27 octobre 2021, le Pre?sident du Conseil De?partemental faisant fonction, Jean-Philippe COURTOIS, et le Pre?sident de la Re?gion Guadeloupe, Ary CHALUS, ont confirme? la volonte? commune des deux collectivite?s de voir la cre?ation d’une UFR de me?decine de plein exercice, aux Antilles, a? la rentre?e de 2023.

Lors d’une re?union de travail avec les inspecteurs ge?ne?raux de l’e?ducation, actuellement en mission en Guadeloupe afin de pre?figurer les conditions de mise en place de cette UFR, ils ont rappele? leur souhait que cette faculte? s’inscrive dans un projet global de Campus sante?, qui permettra d’accueillir les e?tudiants guadeloupe?ens, antillais et de l’international. Les deux Pre?sidents ont par ailleurs garanti leur totale implication afin de cre?er les meilleures conditions pour la mise en place de cette UFR, en collaboration avec l’E?tat et l’Universite? des Antilles.

En pre?sence d’e?lus des deux assemble?es (Maryse ETZOL pour le De?partement, Marie-Luce PENCHARD et Patrick DOLLIN pour la Re?gion), les Pre?sidents ont e?galement rencontre? une de?le?gation de repre?sentants de l’Institut National de Recherche pour l’Agriculture, l’Alimentation et l’Environnement (INRAE) afin d’e?voquer les pistes de collaboration futures.

A travers le Contrat de Gouvernance Concerte?e, les trois parties se sont engage?es a? travailler sur plusieurs dossiers, tels que le de?veloppement d’un agro-campus, le renforcement des e?tudes applique?es sur la souverainete? alimentaire, l’ame?lioration de la qualite? et de la diversite? de la production locale, l’identification des risques de pollution des produits phytosanitaires ou encore, l’essor de l’agro-e?cologie.

Les Pre?sidents des deux collectivite?s et les repre?sentants de l’INRAE se sont accorde?s sur l’importance de proposer des re?ponses ope?rationnelles pour le territoire, tout en continuant a? de?velopper le domaine de la recherche, notamment a? travers le programme national TETRAE, co-finance? par l’INRAE.