Guadeloupe. Intervention du président du Syndicat mixte de gestion de l’eau et de l’assainissement

0
553

Basse-Terre. Capitale. Mercredi 1 septembre 2021. CCN. Monsieur le préfet, Monsieur le président de Région, Monsieur le président du Département, Messieurs les présidents de communautés d’agglomération Mesdames et messieurs les membres du Syndicat mixte de gestion de l’eau et de l’assainissement, Je souhaite vous remercier chaleureusement, chers collègues, pour votre confiance et pour ce nouveau mandat que vous me confiez.

Le Syndicat mixte de gestion de l’eau et de l’assainissement est la réponse qu’attend les Guadeloupéens, après des décennies de dysfonctionnements, de revendications pour un service qui est pourtant élémentaire.

Bien qu’honoré, je mesure également les responsabilités qui m’incombent : celles de redonner espoir, confiance à la population mais surtout garantir le calendrier que vous, élus, avez fixé.

L’occasion d’exprimer ma grande satisfaction de constater que les promesses n’ont pas été seulement dites, elles ont été tenues !

Le dialogue a d’ailleurs été la pierre angulaire de la création de cette instance.

Dialogue avec les institutions mais aussi avec les salariés et les usagers qui ont été associés à la création de ce nouveau syndicat.

Je tiens à remercier Ary CHALUS, président de la CTAP, président de la Région Guadeloupe, toujours présent au cours de cette démarche de préfiguration.

L’équipe régionale s’est mobilisée à travers ses équipes mais aussi financièrement tant pour l’investissement que pour le fonctionnement.

Je veillerai, cher Ary, à la fin les travaux entamés récemment par la Région et notamment l’opération de restructuration de la station de pompage de l’Espérance qui permettra de mieux alimenter l’usine de Deshauteurs.

Je veux également saluer la mobilisation du président Guy Losbar, et je sais que la dynamique de son engagement se poursuivra à la tête du Département.

Enfin, je félicite tous les élus membres de la CTAP qui ont su surmonter leurs différends au profit de l’intérêt général.

Il était nécessaire de rationaliser la gouvernance de l’eau afin de permettre la mutualisation des moyens, la meilleure gestion de la ressource pour éviter notamment les pratiques telles que les ventes d’eau entre opérateurs qui n’ont eu pour résultat que de les fragiliser.

Aujourd’hui chers collègues, je le dis avec humilité et conviction, nous sommes les acteurs d’un moment historique en mettant en place l’acte 1 de la résolution du problème de l’eau par la création du syndicat mixte.

Je n’aurai qu’une seule priorité pour ce mandat : une eau de qualité qui coule dans les robinets de tous les Guadeloupéens !

Merci pour votre confiance !

Jean Louis Francisque

Maire de Trois-Rivières