HAÏTI, Août 1791-Août 2021 par Rosa Amelia Plumelle Uribe Programme Label Mawon – M.I.R vidéo

0
1637
(Extrait) Le 12 janvier 2010 est survenu en Haïti un tremblement de terre dévastateur qui aurait fait 200.000 morts environ, plus de 250.000 blessés et 1.5 millions de sans-abri. Cette catastrophe humanitaire fut instrumentalisée, pour renforcer la tutelle qu’ au nom de la fameuse communauté internationale, les Etats Unis, la France, le Canada, font peser sur la République d’Haïti. Ce 14 août 2021, Haïti a encore été frappé par un tremblement de terre, lequel a causé plus de 1.300 morts. Chaque fois qu’un malheur s’abat sur Haïti, les prédateurs, avec la complicité des élites locales, en profitent pour renforcer leur mainmise dans le pays. En conséquence, cette fois-ci, le même scénario risque de se reproduire encore une fois.

HAÏTI, Août 1791-Août 2021
par Rosa Amelia Plumelle Uribe
Programme Label Mawon – M.I.R vidéo
DIFFUSION 22 AOÛT 2021 à 21H (Paris)
Prochaine publication le 23 Août 2021
PROGRAMME NUMÉRIQUE LABEL MAWON
par la Coalition2011, le Cercle du marronnage et Mir France
MOUVEMENT INTERNATIONAL POUR LES RÉPARATIONS
De tous les pays d’Amérique, Haïti est devenu le symbole de ce que nulle personne ne souhaiterait pour son pays. Haïti est le pays d’Amérique avec la plus courte espérance de vie ; avec le taux le plus élevé de mortalité infantile ; avec le plus bas taux d’enfants scolarisés .Dans le classement de peuples asservis, Haïti a partagé ce palmarès avec la Bolivie jusqu’au début des années 2000. En décembre 2005 fut élu à la Présidence de la République, Evo Morales un survivant indigène. Depuis, le nouveau gouvernement de la Bolivie a entrepris une politique de changement économique, politique et social, grâce à laquelle, à présent, ce pays a commencé à dépasser la misère cumulée pendant plus de deux siècles de pillage et de spoliations. Haïti reste donc à elle seule, la référence de tout ce qu’il faut éviter ou dépasser. A tel point que, de bonne ou de mauvaise foi, en dehors d’Haïti aussi bien qu’en Haïti même, beaucoup se posent la question de savoir si les Haïtiens auront gagné quelque chose du fait de leur indépendance. Pour ma part, je ne sais pas si les Haïtiens ont retiré de leur indépendance tout le bénéfice qu’ils méritaient. En revanche, nous connaissons les bénéfices retirés de l’indépendance haïtienne par les patriotes américains dont Francisco de Miranda et Simon Bolivar. Bénéfices sans lesquels, l’émancipation d’Amérique aurait été repoussée à bien plus tard. Ce que je me demande c’est comment et pourquoi, ce peuple qui a contribué comme nul autre à l’émancipation d’Amérique, est retombé dans l’asservissement. Car, cette situation n’est pas née spontanément, elle n’est pas le fruit du hasard. Et nous ne pourrons pas dépasser cette situation en faisant l’économie d’une réflexion sur ses causes… EXTRAIT DE “HAITI, Août 1791 – Août 2021” Par Rosa Amelia PLUMELLE-URIBE (20-8-2021)